« Le di­manche est un jour dé­con­trac­té »

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Le Fait Du Jour -

Les soldes, c’est aus­si le di­manche, dans la fou­lée des ou­ver­tures do­mi­ni­cales du mois de dé­cembre, à Thiers, Riom et Cler­mont-Fer­rand.

Dans la ca­pi­tale au­ver­gnate, les com­merces peuvent ou­vrir cinq di­manches par an (comme en 2018) : les di­manches 13 jan­vier, 1er dé­cembre, 8, 16 et 22 dé­cembre. Par­tout, ce sont les mu­ni­ci­pa­li­tés qui dé­cident des dates d’ou­ver­tures do­mi­ni­cales, ce qui ex­plique des si­tua­tions dif­fé­rentes.

À Riom, cer­tains com­merces se­ront ou­verts di­manche 13 jan­vier, prin­ci­pa­le­ment en pé­ri­phé­rie. La com­mune pas­se­ra à sept dates d’ou­ver­tures do­mi­ni­cales en 2019, contre six en 2018 : en plus des dates ha­bi­tuelles (le 13 jan­vier, le 19 mai, le 30 juin et les 8, 15 et 22 dé­cembre), la mu­ni­ci­pa­li­té a ra­jou­té le di­manche 1er dé­cembre.

Sauf que dans les faits, entre le centre et la pé­ri­phé­rie de la ci­té de Saint­Amable, la si­tua­tion est très contras­tée. Car si la zone com­mer­ciale Riom­Sud joue la carte du di­manche à fond, l’en­thou­siasme est bien plus mi­ti­gé en centre­ville. Maxime Im­bert, res­pon­sable d’une bou­tique de prêt à por­ter pour hommes de la rue du Com­merce, ne ra­te­ra, lui, pas ce ren­dez­vous. « Le di­manche des soldes est un jour par­ti­cu­lier, dé­con­trac­té. Je sais dé­jà quels clients vont ve­nir. Ce sont ceux qui aiment prendre leur temps, dans une ambiance dé­ten­due, un es­prit week­end. » Mais il est bien l’un des seuls com­mer­çants du centre à an­non­cer son ou­ver­ture ce di­manche. Après avoir tra­vaillé tous les week­ends en dé­cembre, beau­coup af­firment à l’in­verse être « rin­cés », et ont l’in­ten­tion de faire l’im­passe.

À Thiers, la mu­ni­ci­pa­li­té avait d’abord vou­lu ou­vrir huit di­manches dans l’an­née, mais de­vant la mo­bi­li­sa­tion de la CGT, elle était re­ve­nue à cinq, comme avant. Ce se­ra à nou­veau le cas en 2019. Les com­merces pour­ront ou­vrir le 13 jan­vier, le 30 juin, le 1er sep­tembre, le 22 et le 29 dé­cembre, cor­res­pon­dant aux soldes, à la ren­trée des classes et aux fêtes de fin d’an­née.

À Is­soire, les com­merces n’ont droit au di­manche qu’en dé­cembre, du 1er au 29 cette an­née. Pas d’ou­ver­ture pour les soldes de jan­vier. ■

RIOM. Maxime Im­bert se­ra l’un des seuls com­mer­çants du centre-ville rio­mois à ou­vrir ses portes, ce di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.