Un train de la fier­té ci­toyenne

Le dé­cor du rond­point nord a été réa­li­sé par des ré­si­dents d’Eh­pad Plus que la réa­li­sa­tion elle-même, la dé­co­ra­tion du rond-point nord, inau­gu­rée hier, offre une re­con­nais­sance so­ciale à des per­sonnes âgées ac­cueillies en ins­ti­tu­tion.

La Montagne (Tulle) - - Tulle Xaintrie Et Pays D'egletons - Éric Porte eric.porte@cen­tre­france

Les ré­si­dents des Éta­blis­se­ments d’hé­ber­ge­ment pour per­sonnes âgées dé­pen­dantes (Eh­pad) le savent mieux que per­sonne : en­trer en ins­ti­tu­tion est sou­vent vé­cu comme une rupture, sy­no­nyme d’in­uti­li­té so­ciale.

Ani­ma­trice à l’éta­blis­se­ment de la Fon­da­tion Jacques Chi­rac, à Mer­lines, Anne­Ma­rie Gi­raud tente d’al­ler à l’en­contre de ce constat. C’est elle qui a eu l’idée d’im­pli­quer plu­sieurs Eh­pad dans un pro­jet d’amé­na­ge­ment du rond­point de l’ave­nue de Cler­mont­Fer­rand, au nord de la ville.

« L’an der­nier, j’ai pro­po­sé à des ré­si­dents du Cha­va­non de Mer­lines de re­peindre les bancs du jar­din, ex­plique la res­pon­sable des ani­ma­tions. J’ai tout de suite vu leur fier­té de se rendre utile. J’ai com­pris qu’il fal­lait conti­nuer ».

Avec l’Eh­pad d’Us­sel et ce­lui de Sor­nac, le pro­jet a pris corps, sou­te­nu par la mai­rie d’Us­sel et son con­seil mu­ni­ci­pal des jeunes ; « une main ten­due entre les gé­né­ra­tions », a sou­li­gné Ch­ris­tophe Ar­feuillère, hier, lors de l’inau­gu­ra­tion.

Ce pro­jet ci­toyen est fort en sym­bole : il a pris corps sur un rond­point qui dis­tri­bue la cir­cu­la­tion entre Us­sel, Sor­nac et Mer­lines. Il in­carne aus­si le pas­sé fer­ro­viaire de la haute Cor­rèze, le Ta­cot, et le quar­tier de la gare us­sel­loise, toute proche.

Chaque wa­gon a été réa­li­sé par un Eh­pad et fi­na­le­ment ac­cro­chés avec ce­lui du con­seil mu­ni­ci­pal des jeunes. Des en­tre­prises de me­nui­se­ries de la ré­gion, les ser­vices tech­niques de la mai­rie ont mis la main à la pâte.

« Ça n’a l’air de rien, mais cet amé­na­ge­ment sym­bo­lise un dy­na­misme re­trou­vé pour les ré­si­dents, as­sure Anne­Ma­rie Gi­raud. Sa réa­li­sa­tion leur a per­mis de tis­ser des liens entre eux, mais aus­si vers l’ex­té­rieur. Ce train en bois offre une place et une re­con­nais­sance ci­toyenne à nos aî­nés. Il faut d’eux des êtres hu­mains à part en­tière ». Comme elle fait l’una­ni­mi­té, l’ini­tia­tive se­ra for­cé­ment re­con­duite.

PHO­TO EP

AVE­NUE DE CLER­MONT-FER­RAND. Chaque wa­gon a été confec­tion­né par des ré­si­dents de l‘Eh­pad de Mer­lines, Us­sel ou Sor­nac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.