Un par­king sur le Poc, dé­jà vu !

C’était du temps de la Ma­nu et il était très fré­quen­té

La Montagne (Tulle) - - Tulle Ville Et Agglomération - Es­telle Bar­de­lot es­telle.bar­de­lot@en­tre­france.com

Alors que la Ville veut créer un par­king sur l’an­cien tra­cé du Poc, ces sta­tion­ne­ments ont dé­jà exis­té. C’était du temps de la Ma­nu. Re­tour vers le pas­sé.

est une ré­pé­ti­tion de l’His­toire. » Quand le Tul­liste Phi­lippe Ar­mand a dé­cou­vert, dans La Mon­tagne (lire notre édi­tion du 7 juin),

que la Ville al­lait créer une cen­taine de places de sta­tion­ne­ment afin de per­mettre aux étu­diants du fu­tur cam­pus uni­ver­si­taire de Souil­hac de se ga­rer sur l’an­cien tra­cé du Poc, les sou­ve­nirs ont re­jailli. Car cet an­cien tra­cé a dé­jà été un par­king.

« Du temps de la Ma­nu, ce par­king exis­tait dé­jà, se rap­pelle le Tul­liste pas­sion­né de l’his­toire de la Ma­nu. J’y suis ren­tré dans les an­nées 80 en tant qu’ap­pren­ti et je suis par­ti en 2001 pour faire autre chose. C’était la grande époque de la Ma­nu, avec en­vi­ron 1.600 sa­la­riés qui de­vaient ga­rer chaque jour leur voi­ture. Et ils al­laient en par­tie sur l’an­cien Poc où on pou­vait se ga­rer jus­qu’au dé­but de la fo­rêt. »

Trois en­trées

Phi­lippe Ar­mand se sou­vient que l’an­cienne voie avait été « re­gou­dron­née » et que le sta­tion­ne­ment se fai­sait « soit en épis, soit le long du mur en fonc­tion de la lar­geur de la voie. Les gens se met­taient en peu par­tout parce qu’il n’y avait pas de mar­quage au sol. Il y avait une dis­ci­pline, on pou­vait cir­cu­ler même si ce n’était pas tou­jours fa­cile parce qu’on avait tous les mêmes ho­raires, ce qui ne se­ra pas le cas pour les étu­diants. » Se­lon lui, les 146 places an­non­cées par la Ville cor­res­pon­dant à celles qui exis­taient à l’époque de la Ma­nu.

Pour ac­cé­der à ce par­king, il exis­tait trois en­trées : « Il y en avait une au ni­veau du self, vers le B419 ; un es­ca­lier qui était der­rière l’ate­lier cen­tral et qui tom­bait sur la plate­ forme de tir (der­rière Ini­tio, N.D.L.R.) qui va être ré­ha­bi­li­té et un troi­sième au fond de la Ma­nu qui don­nait sur le Poc là où il a y ac­tuel­le­ment une table de pique­nique. Je pense que l’on voit en­core l’em­pla­ce­ment. »

Outre un par­king, Phi­lippe Ar­mand se sou­vient que le tra­cé du Poc au­rait pu de­ve­nir un par­cours de san­té. « À une époque, il y a eu une ré­flexion dans ce sens mais elle a été aban­don­née. » ■

PHO­TO D’AR­CHIVES AGNÈS GAU­DIN

PAR­KING. Le pro­jet de la Ville de créer du sta­tion­ne­ment sur l’an­cien tra­cé du Poc n’est pas nou­veau. Le par­king exis­tait dé­jà du temps de la Ma­nu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.