La 37e Foire du livre lève le voile sur son pro­gramme

La Montagne (Tulle) - - La Une -

Son goût se si­tue entre le concombre et la cour­gette. Onc­tueux et frais, le za­pal­li­to est une courge peu connue en Cor­rèze. On le trouve pour­tant quai Ba­luze les jours de mar­ché, sur les éta­lages du ma­raî­cher Joël Cey­rat.

Par­mi les mul­tiples va­rié­tés de cu­cur­bi­ta­cés en vente dans le com­merce, le za­pal­li­to cherche sa place. « Il faut du temps pour que les gens s’ha­bi­tuent à un nou­veau pro­duit », re­con­naît Jean­nie Cey­rat. Ces courges, ori­gi­naires d’Ar­gen­tine, sont en ef­fet peu connues sur les terres cor­ré­ziennes. « Je crois bien que nous sommes les seuls à en vendre ici. On en voit ra­re­ment. »

Rondes et apla­ties, à la peau fon­cée et à la chair blanche, on les trouve pour­tant dans les ca­gettes de Joël Cey­rat, ma­raî­cher bio ins­tal­lé à Sainte­For­tu­nade. Il cultive de­puis un an cette va­rié­té, qui pousse d’une ma­nière très si­mi­laire aux cour­gettes. Dis­po­nible de­puis mai, il ne reste qu’un mois pour en pro­ fi­ter ou en dé­cou­vrir les sa­veurs : « la sai­son se ter­mine fin oc­tobre avec l’ar­ri­vée du gel », pré­cise l’agri­cul­teur.

Nom­breuses re­cettes

Ven­dus 2,50 € le ki­lo, les za­pal­li­tos dif­fèrent des cour­gettes po­pu­lai­ res : « La tex­ture est plus épaisse et ferme, mais c’est à la fois plus onc­tueux et plus fin que la cour­gette. C’est un lé­gume qui mé­rite d’être plus connu ! » glisse la ven­deuse.

Pour le cui­si­ner, les pos­si­bi­li­tés sont très vas­ tes. Cru, le lé­gume peut se man­ger râ­pé, en sa­lade ou même en car­pac­cio. Cuit, il peut être far­ci, grillé, ou bien sim­ple­ment cui­si­né en soupe. Les re­cettes sont in­nom­brables, au gré de l’ima­gi­na­tion du cui­si­nier. ■

MAR­CHÉ. Joël et Jean­nie Cey­rat cultivent et vendent des za­pal­li­tos sur le mar­ché. R. BOUCTOT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.