Le CAB ne mé­rite pas mieux que sa dé­faite

Brive a chu­té, hier, chez le der­nier de Pro D2. Un suc­cès in­con­tes­table pour le RCME qui a do­mi­né Brive dans l’en­vie mal­gré une en­tame ra­tée.

La Montagne (Tulle) - - La Une - À Massy, Jean-Paul Co­hade

Brive a clai­re­ment man­qué son match à Massy (30­19).

Àforce de répéter à Brive qu’il af­fron­tait le 16e de Pro D2 avec l’op­por­tu­ni­té de de­ve­nir seul lea­der de la Pro D2, les hommes de Je­re­my Da­vid­son en ont ou­blié d’en­fi­ler le bleu de chauffe, hier.

L’en­tame était idéale pour­tant, pour un CAB qui jouis­sait d’un sou­tien so­nore dans les pe­tites tri­bunes d’un stade La­dou­megue qui mé­rite de vivre en Pro D2 pour l’am­biance qu’il y règne et le tra­vail de ce club.

Une en­tame idéale, donc, avec Brive qui met­tait ses grosses pattes sur le bal­lon pour un pre­mier es­sai qu’Ugalde s’of­frait sur une ini­tia­tive per­son­nelle après une belle sé­quence.

À cet ins­tant pré­cis, on se di­ sait que le match se­rait aus­si long pour Massy que la sai­son der­nière le fut pour Brive. Mais comme les Cor­ré­ziens l’avaient ré­pé­té dans la se­maine, ce Massy­Brive était un match piège.

Le dé­clic pour Massy in­ter­ve­nait au quart d’heure de jeu. Contre un CAB qui pé­chait dans la dis­ci­pline et se fai­sait se­couer sur maul comme dans les rucks, Massy était ré­com­pen­sé de son coeur gros comme ça par un es­sai de son ta­lon­neur Bordes.

Le dé­but d’un presque ca­va­lier seul de Massy jus­qu’à la pause. Conscient de ses forces sur bal­lon por­té, le RCME in­sis­tait, en même temps qu’il pour­ris­sait la vie bri­viste dans le jeu au sol. Quatre mi­nute après avoir éga­li­sé en force, les hommes de Di­dier Fau­ge­ron ré­ga­laient l’en­ceinte par une passe au pied lu­mi­neuse de Gri­mold­by pour son son ai­lier Bi­tu­niya­ta qui en­voyait à l’es­sai l’ar­rière Graaff. Im­pa­rable et su­perbe.

Brive ré­agis­sait par à­coups et ne de­vait qu’à l’in­di­sic­pline ad­ verse de re­col­ler à 14­13 à la pause, grâce à la botte de La­ran­jei­ra.

Deux car­tons jaunes coup sur coup pour Brive

Les murs ont cer­tai­ne­ment trem­blé à la pause dans le ves­tiaire bri­viste. mais au re­tour sur le pré, c’est sur­tout la dé­fense cor­ré­zienne qui ae cra­qué. Bi­tu­niya­ta si­gnait le 3 es­sai mas­sis­cois après que Brive soit pas­sé à un che­veu de la cor­rec­tion­nelle sur une er­reur de Bi­ka­dua (21­13, 44e).

Il fal­lait la botte d’un des rares Bri­vistes à avoir dé­jà connu ce stade de l’Es­sonne, en 2013, pour ra­me­ner le CAB sur le bon che­min, mais les deux pé­na­li­tés de La­ran­jei­ra n’in­ver­saient pas la ten­dance. Pire. Brive re­tom­bait dans ses tra­vers et c’est Pètre qui en fai­sait les frais avec un jaune pour la dixième faute des siens et trois points de plus pour Graaff (27­19, 55e). A ce stade, et vu le conte­nu, il n’y avait plus que l’hy­po­thèse fra­gi­ le d’un bo­nus cor­ré­zien pour per­mettre à Brive de ne pas tout perdre. En par­lant de perdre, Brive di­sait même au re­voir à Ugalde pour dix mi­nutes sur une énième faute.

Les vingts der­nières mi­nutes étaient ten­dues. Les coups de pieds de La­ran­jei­ra et Graaff un peu moins. Les deux bu­teurs ca­laient cha­cun face aux perches, tan­dis que le 3e ligne Pa­lu se fai­sait lo­gi­que­ment sanc­tion­ner d’un car­ton rouge pour une man­chette sur Na­cebe. Une chance pour Brive ? Non. D’au­tant que Graff ré­glait la mire à 40 mètres pour un 30­19 (69e) qui sen­tait bon le pre­mier suc­cès pour Massy.

Brive, lui, jouait à l’en­vers et quand il te­nait la balle il avait face à lui une dé­fense de 14 bons­hommes pous­sés par toute l’Es­sonne pour cas­ser les chi­cots cor­ré­ziens. Hier Massy n’avait rien d’un 16e de Pro D2. Et Brive rien d’un po­ten­tiel lea­der. ■

PHO­TO PQR

DOMP­TÉ. Brive s’est cas­sé les dents sur la dé­fense mas­si­coise après avoir été do­mi­né dans l’en­vie par une équipe de morts de faim.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.