L’ap­pren­tis­sage de la vo­lon­té

Théo ap­prend le mé­tier de bou­cher chez Di­mi­tri Le­febvre

La Montagne (Tulle) - - Tulle Plateau Et Pays D'egletons -

L’ap­pren­tis­sage est une voie de for­ma­tion exi­geante et concrète. La preuve avec Théo Wy­ka, qui pré­pare son CAP bou­cher avec l’aide de Di­mi­tri Le­febvre.

Théo Wy­ka a 16 ans. Ori­gi­naire des Hauts de France, il s’est ins­tal­lé à La­pleau de­puis peu avec sa fa­mille. Il a dé­bu­té une for­ma­tion en ap­pren­tis­sage chez le bou­cher de Soursac, contre une pe­tite ré­mu­né­ra­tion (en­vi­ron 25 % du SMIC).

■ Pour­quoi cette fi­lière et ce mé­tier ? Je vou­lais être pâ­tis­sier, j’ai com­men­cé là­bas mon ap­pren­tis­sage. Échec, mon pa­tron ne m’ap­pre­nait rien. Mon père, bou­cher de mé­tier, m’a don­né les pre­mières no­tions de ce tra­vail. Ce­la m’a don­né en­vie de choi­sir cette branche. J’ai com­men­cé d’ap­prendre ici à Soursac avec Di­mi­tri Le­febvre, bou­cher char­cu­tier trai­teur de­puis 2 mois.

■ Tu n’as pas chan­gé d’avis de­puis ? Pas du tout, ça me plaît tou­jours. Je tra­vaille dans de bonnes condi­tions et j’ap­prends tous les jours la pra­tique et la théo­rie. Sur un mois, je passe 3 se­maines ici, puis une se­maine au CFA Les Treize Vents à Tulle. Pen­dant les va­cances du CFA, je suis en per­ma­nence à la bou­che­rie.

Je tra­vaille ici dans le vif du su­jet ! J’ap­prends la coupe de la viande, le désos­sage, l’éplu­chage (c’es­tà­dire en­le­ver les nerfs et les car­ti­lages), la confor­ma­tion et la struc­ture des ani­maux. En plus, j’ap­prends la char­cu­te­rie, ce qui, pour plus tard, pour­ra me ra­jou­ter cette spé­cia­li­té. Je pré­fère l’ap­pren­tis­sage que l’école !

■ Au bout de 2 ans, le CAP en poche, vou­dras-tu tra­vailler dans une bou­che­rie ? Non, je veux avoir ma propre bou­che­rie. ■ Et le pa­tron, qu’est ce qu’il en pense ? (Di­mi­tri Le­febvre) Avant de ve­nir ici m’ins­tal­ler à mon compte, je tra­vaillais dans une grande bou­che­rie dans l’Ain et j’avais la charge des ap­pren­tis, donc ça se passe bien. Théo est très at­ten­tif, il a dé­jà l’as­su­rance et la pré­ci­sion dans ses gestes. ■

Pra­tique. In­for­ma­tions : mai­rie, 4 ave­nue Jean-Vi­na­tier, 19700 Seil­hac ; Tél. : 05.55.27.05.26.

Sa­me­di 8 dé­cembre,

AP­PREN­TI BOU­CHER. Le maître et l’élève en plein tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.