L’abre de­vient cham­pi­gnon

Une pous­sée de cèpes as­sez… ex­cep­tion­nels

La Montagne (Tulle) - - Tulle Plateau Et Monédières -

Dans un ha­meau, un Pey­rous­sien a eu l’idée de cou­per deux arbres mais de lais­ser un pe­tit quelque chose d’eux en les taillant en cèpes. C’est ori­gi­nal.

Même au coeur de l’hi­ver, les cèpes sur­gissent à SaintHi­laire­Peyroux… et des cèpes de belle taille !

Ces deux­là, mal­heu­reu­se­ment pour les ama­teurs d’ome­lettes aux cham­pi­gnons, sont en bois ! Un ha­bi­tant d’un ha­meau pey­rous­sien, in­quiet de la pré­sence de deux ma­gni­fiques arbres im­plan­tés trop près de la mai­son, a dé­ci­dé de les cou­per pour en faire du bois de chauf­fage. Mais, al­lez sa­voir pour­quoi, sa tron­çon­neuse, à la vue des souches or­phe­lines, a dé­ci­dé de les trans­for­mer en ma­gni­fiques cèpes, dé­co­rant ain­si de ma­nière ori­gi­nale le parc de la mai­son.

Quand on vous au­ra dit que ce pro­prié­taire est, par ailleurs, un spé­cia­liste lo­cal de la cueillette des cèpes, qui en trouve ré­gu­liè­re­ment, même quand les voi­sins rentrent bre­douilles de leur re­cherche… vous com­pren­drez pour­quoi sa tron­çon­neuse s’est ain­si dis­tin­guée.

Une sculp­ture ori­gi­nale dans le droit fil de sa pas­sion pour la my­co­lo­gie ! ■

ÉTON­NANT. Une sculp­ture par­ti­cu­liè­re­ment ori­gi­nale, même si le vrai cèpe est plus sa­vou­reux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.