L’eau do­mine toute la zone nord du parc

La République du Centre (Dimanche) - - ESTIVITÉS - Tho­mas De­rais

Chaque parc na­tu­rel du dé­par­te­ment pos­sède sa spé­ci­fi­ci­té. Dans le parc des Cour­tils et des Mauves, l’eau est pré­do­mi­nante.

Lorsque l’on de­mande à Di­dier Mé­tais quel as­pect du parc le dis­tingue des autres es­paces na­tu­rels sen­sibles du dé­par­te­ment, la ré­ponse est ca­té­go­rique : « Pour moi, c’est l’eau. Le ca­rac­tère hu­mide du parc est très pro­non­cé avec les Mauves. »

Les trois ri­vières oc­cupent une place cen­trale sur le site na­tu­rel. His­to­ri­que­ment, le moine SaintLi­phard a as­sai­ni les ma­ré­cages et a pu ca­na­li­ser les Mauves au cours du VIe siècle.

Cette pré­do­mi­nance du mi­lieu aqua­tique est par­ti­cu­liè­re­ment vraie dans la zone nord du parc, bien plus boi­sée et hu­mide que la par­tie sud. Les trois ri­vières se jouent du site et les vi­si­teurs les en­jambent conti­nuel­le­ment, ai­dés par les pas­se­relles de bois for­mées sur le che­min. L’eau des Mauves est très claire, ce qui per­met d’aper­ce­voir d’éven­tuels pois­sons et autres an­guilles. Ni­co­las Che­va­lier confie que les mar­tins­pê­cheurs af­fec­tionnent le lieu. On les com­prend !

RI­VIÈRES. Les Mauves sont les vé­ri­tables ve­dettes du parc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.