Par­tez à la dé­cou­verte des cu­rio­si­tés mé­con­nues de Saint-Be­noît

L’of­fice de tou­risme du Val de Sul­ly pro­pose des ba­lades pour dé­cou­vrir Saint­Be­noît­sur­Loire

La République du Centre (Dimanche) - - La Une -

Le pa­tri­moine du vil­lage ne se ré­sume pas à l’ab­ba­tiale. Des ba­lades in­so­lites sont pro­po­sées par l’of­fice de tou­risme.

Le vil­lage de Saint-Be­noît­sur-Loire ne se ré­sume pas seule­ment à son ab­baye. D’autres cu­rio­si­tés sont à dé­cou­vrir lors de vi­sites gui­dées. La pro­chaine se dé­roule le 16 sep­tembre.

«Dé­cou­vrir le vil­lage au­tre­ment que par son ab­ba­tiale. » C’est l’ob­jec­tif des vi­sites gui­dées de Saint-Be­noît­sur­-Loire pro­po­sées par l’of­fice de tou­risme du Val de Sul­ly, comme l’ex­plique Anne de Ha­ro, sa res­pon­sable. La ci­té bé­né­dic­tine re­gorge de cu­rio­si­tés à voir, en lien avec son his­toire et l’ab­baye. Alors, faites le voyage avec nous !

1 À l’ori­gine.

Le vil­lage d’ori­gine est l’ac­tuel ha­meau de Fleu­ry. C’est là que se si­tuait l’église pa­rois­siale dé­diée à Saint­Sé­bas­tien. À la Ré­vo­lu­tion fran­çaise, l’ab­baye est ven­due comme bien na­tio­nal à un ar­chi­tecte d’Or­léans, qui dé­man­tèle les bâ­ti­ments mo­nas­tiques pour vendre les pierres.

L’église ab­ba­tiale al­lait su­bir le même sort. C’est pour­quoi, en 1809, la mu­ni­ci­pa­li­té et les ha­bi­tants pro­posent un échange : l’église Saint­Sé­bas­tien contre l’église ab­ba­tiale, qui de­vient, dès lors, l’église pa­rois­siale. Une par­tie de l’ab­ba­tiale est ain­si mise à dis­po­si­tion des fi­dèles.

2 Mai­sons an­ciennes.

Le vil­lage vaut le dé­tour pour ses quelques mai­sons an­ciennes si­tuées sur la place du Mar­troi. À voir, no­tam­ment, la mai­son dite « Mou­cha­ra­bieh », construite par Cé­les­tin Cha­tei­gnier, dans la­quelle il a in­té­gré des élé­ments de l’art is­la­mique afin de mon­trer qu’il consen­tait au ma­riage de sa fille avec un mu­sul­man (à re­mettre dans le contexte de l’époque, au dé­but du XXe siècle). À l’ar­rière de la mai­son, cô­té jar­din, fi­gure une sta­tue re­li­gieuse chré­tienne.

Autre mai­son, celle de « l’Uni­ver­si­té ». Elle per­met­tait de lo­ger les étu­diants nobles de l’ab­baye et au­rait été construite pour ser­vir de lo­ge­ment au roi de France ain­si qu’à une par­tie de sa cour, car l’ab­baye était royale et les rois y avaient droit de sé­jour.

En­fin, la mai­son de la Mothe Le Roy (proche du groupe sco­laire) est construite sur le même prin­cipe, afin d’abri­ter les che­vaux et pa­le­fre­niers à l’ex­té­rieur de la ville pour ses pâ­tu­rages. La lé­gende at­tri­bue la pos­ses­sion de cette de­meure au roi Phi­lippe Ier, qui est in­hu­mé dans l’ab­ba­tiale.

3 Les fos­sés.

À l’ori­gine, ce sont des fos­sés dé­fen­sifs ali­men­tés par dé­via­tion de la Bon­née. Ils ont été agran­dis et dé­ve­lop­pés sous Fran­çois Ier, qui érige Saint­Be­noît­sur­Loire au rang de ville par lettre pa­tente en 1542 et au­to­rise les ha­bi­tants à fer­mer leur bourg de fos­sés, tours et de pont­le­vis.

4 For­ti­fi­ca­tions.

Il y avait un pro­jet de construc­tion de rem­parts au­tour de Saint-Be­noît, mais qui n’a ja­mais vu le jour. Les deux en­trées prin­ci­pales de la ville, le pont de Fleu­ry et le pont Saint­Clé­ment, ont été for­ti­fiés. À ce jour, il ne reste qu’un frag­ment de la tour de Saint­Clé­ment.

5 Les la­voirs.

Ca­lés le long des fos­sés, ils sont au­jourd’hui dans un très mau­vais état. Un seul a été res­tau­ré. Ils étaient abri­tés et pour­vus de pe­tits pon­tons pi­vo­tant, ce qui per­met­tait de tra­ver­ser le fos­sé pour al­ler étendre le linge et les draps dans les champs.

6 Che­mi­née.

Vi­sible, éga­le­ment, pour ce­lui qui sait le­ver les yeux, cette che­mi­née en terre cuite en forme de cou­ronne que l’on peut ad­mi­rer au dé­tour d’une rue. En­fin, le pas­sage du poète Max Ja­cob dans la ci­té est éga­le­ment évo­qué au cours de cette vi­site gui­dée.

PHO­TOS COR­RES­PON­DANTE GAËLLE CARRÉ-VASSEUR

PA­TRI­MOINE. L’his­toire de la ci­té bé­né­dic­tine, ce n’est pas seule­ment son ab­baye, ce sont aus­si ses fos­sés, ses la­voirs et ses autres cu­rio­si­tés.

LA­VOIR. Ca­lés le long des fos­sés, ils sont au­jourd’hui dans un très mau­vais état.

CHE­MI­NÉE. En terre cuite, en forme de cou­ronne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.