« Je suis res­té un grand ga­min »

Pa­roles de joueurs ren­con­trés dans les al­lées du fes­ti­val Or­léans joue hier ma­tin.

La République du Centre (Dimanche) - - Lefait Du Jour -

Ar­naud, 41 ans et son fils Tim,

7 ans. « J’ai tou­jours joué aux jeux de so­cié­té, de­puis tout ga­min. Je me sou­viens du 10 de chute, de Puis­sance 4. Au­jourd’hui, on fait ré­gu­liè­re­ment des par­ties entre potes, on aime bien se faire des soi­rées pour dé­cou­vrir des jeux. Moi, je pré­fère les pe­tits jeux ri­go­los comme Bang ! avec des par­ties qui durent 15­20 mi­nutes. Je suis res­té un grand ga­min. Et main­te­nant je fais dé­cou­vrir tout ce­la à mon fils. »

Syl­vie, 44 ans. « Nous sommes de pas­sage à Or­léans, pour voir de la fa­mille. Eux sont des fans de jeu de so­cié­té et viennent tous les ans à Or­léans joue. Nous, on joue un pe­tit peu à la mai­son, avec les en­fants, à des jeux comme Dobble ou King­do­mi­no mais on ne connais­sait pas tout ça. À notre époque, c’était La Bonne Paye ou le Mo­no­po­ly : c’est fou ce qu’il y a comme nou­veau­tés au­jourd’hui ! Chez nous – en Mo­selle – il n’y a pas de fes­ti­val comme ce­lui­là, c’est donc l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir plein de nou­veaux jeux. »

PHO­TO ÉRIC MA­LOT

PAR­TAGE. Ar­naud est ve­nu avec son fils Tim.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.