Le RC Or­léans s’in­cline avec les hon­neurs face à Is­soire, fa­vo­ri de Fé­dé­rale 2

Face à Is­soire, l’un des pré­ten­dants à l’ac­ces­sion, les joueurs du RC Or­léans se sont in­cli­nés de peu, 13-15, à l’is­sue d’un match em­bal­lant.

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Pierre Per­li­cius pierre.per­li­cius@cen­tre­france.com

P our ce pre­mier match du cham­pion­nat, les Or­léa­nais ont fait ce qu’ils ont pu face à Is­soire, une équipe au jeu bien hui­lé, plus ath­lé­tique et qui a sou­vent mo­no­po­li­sé le bal­lon. Les joueurs de Jim­my Be­louet et Yann Mar­chais, les deux nou­veaux en­traî­neurs du RCO, ont te­nu une bonne heure avant de cé­der sous les as­sauts ré­pé­tés des Au­ver­gnats. Lo­gi­que­ment.

Les Or­léa­nais qui avaient in­cor­po­ré trois nou­velles re­crues dans leur pack ont été à la peine sur les phases de conquête. No­tam­ment en mê­lées. Heu­reu­se­ment, en dé­fense, ils ont dé­mon­tré une belle co­hé­sion.

Cette pre­mière ren­contre du cham­pion­nat fut em­bal­lante entre deux équipes dé­ci­dées à jouer.

Arc-bou­tés en dé­fense

Pour leur pre­mière in­cur­sion dans le camp is­soi­rien, les Or­léa­nais fai­saient mouche. Une passe au pied de Mar­tin Jun­quet, au­teur d’un pe­tit ex­ploit juste avant pour fran­chir la dé­fense, en­voyait Cy­rille Billard à l’es­sai (7­0, 8e). Is­soire mul­ti­pliait les at­taques mais bu­tait sur une dé­fense or­léa­naise ri­gou­reuse. Do­mi­na­teurs, les Is­soi­riens s’en re­met­taient au pied de Villatte. Mais l’ou­vreur is­soi­rien était sans réus­site (15e, 26e). Arc­bou­tés en dé­fense, les Or­léa­nais fai­saient front. In­las­sa­ble­ment. Juste avant la mi­temps, Villatte concré­ti­sait en­fin les temps forts des siens (7­3, 37e).

En deuxième pé­riode, les Or­ léa­nais mon­traient un vi­sage plus of­fen­sif et Yo­han Cham­peau pas­sait une pé­na­li­té (10­3, 46e). Mais Is­soire re­par­tait à l’at­taque et ce qui de­vait ar­ri­ver ar­ri­vé, la dé­fense or­léa­naise cra­qua. Sur une at­taque au long cours, l’ai­lier F. Ca­ban­tous poin­tait en coin (10­8, 57e ). Les Au­ver­gnats ré­ci­di­vaient une di­zaine de mi­nutes plus tard avec un es­sai du troi­sième ligne Cha­lus (10­15, 67e). Yo­han Cham­peau ré­dui­sait l’écart sur pé­na­li­té (13­15, 75e) et ren­dait cette dé­faite à do­mi­cile moins amère.

« On a réus­si à mettre les in­gré­dients qu’il fal­lait pour ri­va­li­ser. Ils ont été plus se­reins que nous en conquête. Ce qui nous a man­qué ce sont des bal­lons pour jouer. On n’est pas loin », com­men­tait un Jim­my Be­louet dé­çu. « On se construit. On sait que notre jeu n’est pas en­core en place. Mais on a vu des choses po­si­tives. Le bo­nus dé­fen­sif est un moindre mal ». De son cô­té, Ch­ris­tophe Ro­dier, l’en­traî­neur is­soi­rien, avait le sou­ri­ re. « Ga­gner à Or­léans c’est une bonne performance. Mais, au fi­nal ça peut bas­cu­ler dans un sens comme dans l’autre. Or­léans est une équipe très réa­liste et nous, des fois, pas trop ».

Les Or­léa­nais qui en­grangent le point du bo­nus dé­fen­sif, ont mon­tré de belles pro­messes pour la suite.

PHOTO FLO­RENCE COUDRAY

STOP­PÉ. Cy­rille Billard et les Or­léa­nais ont eu très peu de bal­lons d’at­taque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.