Une tren­taine d’au­teurs réu­nis au­jourd’hui au sa­lon du livre or­léa­nais

L’au­teur pa­ri­sien était l’in­vi­té, hier, du pre­mier sa­lon du livre d’Or­léans qui se tient dans la serre du jar­din des Plantes. Ren­contre avec cet au­teur dé­ca­lé.

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Alexis Ma­rie alexis.ma­[email protected]­tre­france.com

L a mé­téo ? Je va­lide. Le lieu ? Je va­lide. La nou­veau­té ? Je va­lide. Tous les in­gré­dients étaient réu­nis, ou presque, pour que la pre­mière jour­née de la pre­mière édi­tion du fes­ti­val or­léa­nais « Livre O Coeur » at­tire le pu­blic.

Hier après­mi­di, les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion « Arts et lit­té­ra­tures au plu­riel » avaient d’ailleurs la mine ré­jouie. Sous le so­leil, les spec­ta­teurs sont ve­nus nom­breux jus­qu’à la serre du jar­din des Plantes afin d’al­ler à la ren­contre de la tren­taine d’au­teurs régionaux et lo­caux s’y étant ins­tal­lés.

Saint-Tin et son ami Lou

À dé­faut de grands noms de la lit­té­ra­ture fran­çaise, ils ont dé­cou­vert le Pa­ri­sien Gor­don Zo­la, au­tre­ment dit Erick Mo­gis, écri­vain hu­mo­ris­tique et pa­ro­dique. Il suf­fit d’un pas­sage de­vant son stand pour re­mar­quer les cou­ver­tures (ça tombe bien, la cou­ver­ture est le thème de ce fes­ti­val) des aven­tures de Saint­Tin, le fils pré­su­mé de Tin­tin, et son ami Lou. Avec des titres com­ me « Le spectre du To­card » ou « Les Poils mys­té­rieux », il fait mouche. Cette sé­rie en 24 vo­lumes est un hom­mage à l’oeuvre d’Her­gé, même s’il a fal­lu pas­ser par la case jus­tice pour que l’au­teur ar­rive à ses fins. « Même si des au­teurs comme Fré­dé­ric Dard ont mis la barre très, très haut, je pense que notre époque trou­blée et ahu­ris­sante mé­rite le prisme du se­cond de­gré, at­teste Gor­don Zo­la. J’ex­prime ce be­soin avec une écri­ture ryth­mée et hu­mo­ris­tique. »

Au­jourd’hui, il se­ra, entre autres, ques­tion d’Hen­ ri IV qui sé­jour­nait vo­lon­tiers à Oli­vet, au châ­teau du Ron­don. Et ce n’est pas une blague. C’est JeanLouis Ri­guet, an­cien no­taire, qui l’écrit dans son nou­veau livre.

SE­COND DE­GRÉ. Dans ses ou­vrages, Gor­don Zo­la ne manque pas une oc­ca­sion de faire des blagues dans ses textes. Comme dans des poi­lars, ou po­lars poi­lants, en évo­quant « Les Ta­tas flin­gueurs » ou « Jane Bomb ». PHO­TO CH­RIS­TELLE GAUJARD

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.