Pre­mière dé­faite de l’OLB cette sai­son en ProB

Les Or­léa­nais, bat­tus par Chartres, ne sont plus lea­ders.

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Ra­phaël Co­quel ra­phael.co­[email protected]­tre­france.com

Sans Mi­ra­lem Ha­li­lo­vic, for­fait à cause d’un mol­let dou­lou­reux, et sans jus, les Or­léa­nais ont été cro­qués par Chartres, hier soir au pa­lais des sports.

L’ OLB, pas bien belle à voir, comme or­phe­line de Mi­ra­lem Ha­li­lo­vic, for­fait de der­nière mi­nute à cause d’un mol­let dou­lou­reux, a chu­té contre C’Chartres (81­94), hier soir à do­mi­cile, pour la pre­mière fois de la sai­son en cham­pion­nat. Sans éner­gie, et long­temps sans adresse (1/15 à 3 points à la mi­temps), l’équipe di­ri­gée par Ger­main Cas­ta­no s’est bien res­sai­sie dans le mo­ney­time, mais a de nou­veau flan­ché quand il au­rait fal­lu se su­bli­mer pour res­ter seul maître de la ProB. « Toute la se­maine, j’avais ré­cla­mé de la course, de l’im­pact, de l’agres­si­vi­té et du contact, mais je n’en ai pas beau­coup vu dans nos rangs. On ne mé­rite pas de la prendre celle­là », a lâ­ché le coach or­léa­nais après cette claque in­fli­gée par des Char­trains jusque­là ca­pots à l’ex­té­rieur.

Elle a com­men­cé à se des­si­ner en toute fin de pre­mier acte, grâce à deux­trois coups d’éclat d’An­tho­ny Ra­cine (15­22, 9e). Ça suf­fi­sait pour rendre anec­do­tique le dé­part cor­rect des Loi­ré­tains (9­5, 5e). La main­mise des Char­trains ga­gnait en­core de l’am­pleur en dé­but de deuxième quart­temps, comme l’écart, qui n’avait plus rien de sym­bo­lique après une belle ins­pi­ra­tion de Paige (19­29, 12e). La tri­plette étran­gère (Jef­fer­son, Spear­man, Fa­kuade) de l’OLB tâ­chait de re­col­ler les mor­ceaux, presque en pure perte. Chartres et son at­taque tout feu tout flamme étaient qua­si im­pos­sibles à conte­nir à cet ins­tant. Tout al­lait bien trop vite pour les Loi­ré­tains, pu­nis sur la plu­part des of­fen­sives eu­ré­liennes. Dans ce contexte dé­li­cat, les deux contres réus­sis par Ju­nior Mbida fai­saient un bien fou, mais Saa­ka et sur­tout Bi­chard, en fin de pé­riode, en ré­dui­saient vite les ef­fets (30­45, 20e).

Spear­man ra­mène l’es­poir

La pause n’a pas chan­gé grand­chose à la phy­sio­no­mie de ce der­by. C’Chartres a conti­nué de ré­ga­ler et d’en­quiller à longue dis­tance. Sur une in­ter­cep­tion de Paige à la 23e, il a re­lé­gué l’OLB loin, très loin (3656). Fa­kuade et Cu­rier ont pris les choses en main pour com­bler ce qui pou­vait l’être, avec leur forme du soir (44­59, 24e ; 52­64, 28 ). Sur un pa­nier pri­mé du pre­mier, les Or­léa­nais sont re­pas­sés sous la barre des dix uni­tés de re­tard dès l’en­tame du qua­trième quart­temps. Ils sont même re­ve­nus to­ta­le­ment dans le match à la 37e mi­nute (73­76) grâce à un run in­sen­sé de Spear­man (8 points en moins de deux mi­nutes). Les condi­tions de l’ex­ploit étaient réunies, mais on n’en a pas vu la cou­leur. Entre mau­vais choix or­léa­nais et ful­gu­rances char­traines, la bas­cule a re­fu­sé de se faire. Chartres, cor­na­qué par un épa­tant Oli­vier Ro­main, a re­pris ses dis­tances et éteint les es­poirs loi­ré­tains (81­94).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.