L’US Or­léans et Saint-­Pry­vé pour­suivent l’aven­ture en Coupe de France

Saint­Pry­vé/Saint­Hi­laire (N2) ­ US Ma­tou­ry (R1) : 1­0

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Clé­ment Greck cle­[email protected]­tre­france.com

Grâce à un but du dé­fen­seur cen­tral au bout du temps ad­di­tion­nel, hier au stade du Grand-Clos, les Pry­va­tains ont va­li­dé leur ti­cket pour le hui­tième tour de la Coupe de France face aux Guya­nais de Ma­tou­ry. «U n gros, gros sou­la­ge­ment par rap­port à la ren­contre. De la joie, aus­si, bien sûr. Mais on a du mal à sa­vou­rer, parce que c’était un peu com­pli­qué », lâche Bap­tiste Ri­di­ra, l’en­traî­neur pry­va­tain.

Mais l’es­sen­tiel est bien là. Saint­Pry­vé/Saint­Hi­laire (N2) a bat­tu l’US Ma­tou­ry (R1), hier soir au Grand­Clos (1­0), et se qua­li­fie ain­si pour le hui­tième tour de la Coupe de France. Peu im­porte la grosse quin­zaine d’oc­ca­sions, ou de si­tua­tions franches, que les co­équi­piers de Fa­brice Sei­dou se sont créées, l’im­por­tant était d’en mettre une au fond des fi­lets de JeanBeau­nel Pe­tit­Homme.

« L’ob­jec­tif était de pas­ser. Et, même avec un but à la 94e mi­nute de jeu, on prend ! », sou­ligne Bap­tiste Ri­di­ra.

But re­fu­sé, sau­ve­tages sur la ligne, barre…

Le hé­ros du soir se nomme ain­si Quen­tin Mou­tia­poul­lé. Le dé­fen­seur cen­tral, au bout du temps ad­di­tion­nel, a re­pris de ma­nière acro­ba­tique un cor­ner ti­ré par Hu­go Var­ gas Rios et a per­mis au pu­blic pry­va­tain de souf­fler un bon coup.

Une vé­ri­table dé­li­vrance, car les 400 spec­ta­teurs pré­sents ont failli vivre « le piège ty­pique, où tu te de­mandes com­ment tu vas mar­quer, où le gar­dien fait le match de sa vie ». Comme sur cette man­chette, après une tête à bout por­tant de Pape Seye (75e) ou sur ce ré­flexe du pied, sur un centre­tir de Ma­nu Da Sil­va (60e). Quen­tin Mou­tia­poul­lé, lui, avait tou­ché du bois sur un coup franc de 25 mètres (37e), Pape Seye avait vu son but re­fu­sé pour hors­jeu (40e), quand Nor­dine Be­na­ries (42e) ou Pape Seye (17e) voyaient leurs ten­ta­tives sau­vées sur la ligne par des dé­fen­seurs guya­nais… Mais les Pry­va­tains n’ont ja­mais pa­ni­qué, ont fait même preuve de sé­ré­ni­té. « Main­te­nant, on at­tend avec im­pa­tience le ti­rage. Un club de ré­gio­nal, pour es­pé­rer pour­suivre l’aven­ture, ou une Ligue 2 pour faire une belle fête. »

SOU­LA­GE­MENT. Hu­go Var­gas Rios (à gauche) et les Pry­va­tains laissent ex­plo­ser leur joie, au coup de sif­flet fi­nal.

BUT. Sur ce geste acro­ba­tique, Quen­tin Mou­tia­poul­lé trouve en­fin la faille. PHO­TOS COR­RES­PON­DANTE FLO­RENCE COU­DRAY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.