Quelle am­biance sur les Champs-Ély­sées ?

La République du Centre (Dimanche) - - Lefait Du Jour - RO­DOLPHE OUF Ca­role Tri­bout

Ga­ra­giste à Fleu­ry-les-Au­brais et pré­sident d’Ini­tia­tive Loi­ret

« Je suis ve­nu tout seul, en voi­ture. La se­maine der­nière, j’ai blo­qué un rond-point à Tours, et là, je me suis dit qu’il fal­lait al­ler à Pa­ris. Je suis ar­ri­vé sur les Champs-Ély­sées vers 10 heures. Je me suis fait ga­zer trois ou quatre fois… Les CRS re­ce­vaient l’ordre de char­ger de temps à autre, pour dé­ga­ger l’ave­nue. C’est nor­mal. On jouait un peu au chat et à la sou­ris… »

Dis­sua­der les ex­ci­tés

« L’am­biance était ex­trê­me­ment bon en­fant. Il y avait 20 % d’ex­ci­tés, pas fa­ciles à ca­na­li­ser. J’ai es­sayé de dis­sua­der des gars de sor­tir des pa­vés. Mais j’étais tout seul contre cinq… Ils étaient ve­nus spé­cia­le­ment pour en dé­coudre mais ils n’étaient pas ma­jo­ri­taires. En tout cas, les ma­ni­fes­tants n’avaient pas de quoi avoir peur. C’était très pa­ci­fique. Il y avait des gens de tous âges. J’ai dis­cu­té avec un plom­bier. Et j’ai été in­ter­viewé par France TV In­fo. À 17 heures, j’ai quit­té le car­re­four Ma­ti­gnon/Fau­bourg-Saint-Ho­no­ré pour re­ve­nir sur les Champs… » « J’ai 58 ans et c’est la pre­mière fois que je ma­ni­feste. De­puis qua­rante ans, je n’ai pas vu un bud­get à l’équi­libre. La dette s’ac­croît. La mon­tée du ga­zole a été la goutte d’eau qui a fait dé­bor­der le vase. Je suis ga­ra­giste : on parle de voi­tures propres, mais ces men­songes m’ont aga­cé. Ce “fou­tage de gueule” a fi­ni par m’éner­ver ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.