Une mon­tée de fièvre jaune

La République du Centre (Dimanche) - - LA UNE - Phi­lippe Abline et Florent Buis­son

LOI­RET. Plus de mille ha­bi­tants ont ma­ni­fes­té, hier, au ni­veau des ronds­points et dans les rues. La moi­tié a conver­gé vers le centre­ville d’Or­léans (pho­to). Il n’y a pas eu de dé­bor­de­ment.

PA­RIS. Après des scènes de vio­lence ur­baine aux Champs-Ély­sées, les heurts se sont pro­pa­gés à d’autres quar­tiers. Qua­tre­vingt­quinze bles­sés sont à dé­plo­rer.

« Ma­cron dé­mis­sion ! »

Plus de mille Loi­ré­tains se sont mo­bi­li­sés hier, dont la moi­tié à la ma­ni­fes­ta­tion or­léa­naise. S’il n’y a pas eu de dé­bor­de­ments, les lignes de tram ont été per­tur­bées.

S ur les quelque mille mo­bi­li­sés dans le Loi­ret, ils étaient au­tour de cinq cents à par­ti­ci­per, hier après­mi­di, dans le centre­ville d’Or­léans, à « La Ré­pu­blique en marche jaune », or­ga­ni­sée par des gi­lets jaunes qui, de­puis deux se­maines, se re­trouvent chaque soir au rond­point Gé­ron­deau. Un rond­point res­té oc­cu­pé toute la jour­née et au­tour du­quel se sont for­més des bar­rages lé­gè­re­ment fil­trants (tan­dis qu’au­cun des ponts n’a su­bi de per­tur­ba­tions).

Ras­sem­blés sous place d’Arc, vers 14 h 30, les « mar­cheurs » se sont d’abord di­ri­gés vers la Banque de France, où le « Ma­cron dé­mis­sion », lan­cé au dé­part du cor­tè­ ge, s’est trans­for­mé en « Ma­cron rends le po­gnon » de­vant la Banque de France puis en « Ma­cron en pri­son » lors d’une nou­velle halte, de­vant le pa­lais de jus­tice.

John, l’un des or­ga­ni­sa­teurs (c’est le pré­nom qu’il nous a don­né, avec un sou­rire), avait ima­gi­né un par­cours évi­tant le bas de la rue de la Ré­pu­blique, et la place du Mar­troi. Au cas où des gens mal­in­ten­tion­nés au­raient vou­lu pro­fi­ter de la ma­ni­fes­ta­tion pour s’en prendre aux com­mer­ ces. Lui, sou­hai­tait « mon­trer notre mé­con­ten­te­ment » dans une bonne am­biance, tout en pré­ve­nant : « On ne prend pas ça à la ri­go­lade ! »

Ob­jec­tif at­teint, au moins jus­qu’à la pré­fec­ture où le cor­tège a dû s’ar­ rê­ter de­vant le bar­rage blo­quant de la po­lice.

Alors qu’une dé­lé­ga­tion était re­çue par le pré­fet, cer­tains se sont im­pro­vi­sés me­neurs et ont conduit les autres vers la rue Jeanne d’Arc, in­di­quant quand il fal­lait s’ar­rê­ter, blo­quer, re­par­tir. S’en pre­nant aux au­to­mo­bi­listes qui vou­laient pas­ser outre les consignes. Ils ont en­tra­vé la cir­cu­la­tion au­to­mo­bile et celle du tram rue Jeanne d’Arc et mar­qué une pause place De Gaulle, où les deux lignes de tram­way ont été pa­ra­ly­sées.

Grilles fer­mées place d’arc

Les quelque quatre cents gi­lets jaunes tou­jours dans le mou­ve­ment ont lon­gé un mar­ché de Noël qui a connu, sans doute, de meilleures af­fluences, et re­mon­té la rue Jean­ned’Arc, se di­ri­geant vers le centre com­mer­cial place d’Arc, qui avait fer­mé ses grilles. Cer­tains au­raient sans doute sou­hai­té un pas­sage en force mais, ra­pi­de­ment, la ma­ni­fes­ta­tion s’est dis­per­sée. La po­lice a confir­mé, hier soir, vers 18 heures, n’avoir pro­cé­dé à au­cune in­ter­pel­la­tion en marge de la ma­ni­fes­ta­tion.

Tout ça sem­blait gri­ser un peu quelques­uns des ma­ni­fes­tants, qui avaient, dans les yeux, une dé­ter­mi­na­tion ré­vé­la­trice de la vo­lon­té de vou­loir faire per­du­rer ce mou­ve­ment bien au­de­là du wee­kend…

PHO­TO CH­RIS­TELLE GAUJARD

PHO­TO CH­RIS­TELLE GAUJARD

MA­NI­FES­TA­TION. Le tra­fic rou­tier et la cir­cu­la­tion des trams ont été in­ter­rom­pus rue Jeanne d’Arc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.