Lau­rence Guille­mot

La Bai­gnoire d’Ar­chi­mède (Brive)

La République du Centre (Dimanche) - - Livres - Par Blan­dine Hu­tin-Mer­cier

C’est une his­toire de fa­mille qui a re­te­nu l’at­ten­tion de Lau­rence Guille­mot : Pense aux pierres sous tes pas, d’An­toine Wau­ters (Edi­tions Ver­dier). Quatre ans après le re­mar­qué Nos mères, où il s’était pen­ché sur « la com­plexi­té de ces re­la­tions fa­mi­liales », l’écri­vain lié­geois s’ins­talle dans un pays ima­gi­naire, une dic­ta­ture dont il tait le nom. « Par les so­no­ri­tés, on pour­rait se croire en Rou­ma­nie », in­ter­prète la li­braire bri­viste. À cette vio­lence ex­té­rieure ré­pond celle de la fa­mille (du père sur­tout) de Mar­cio et Léo­no­ra, des ju­meaux liés par un amour fu­sion­nel. Trouble même. Un amour in­alié­nable en tout cas, qui les sau­ve­ra.

« C’est su­perbe ! Un texte court, puis­sant, dense ; une langue très pure, fluide très poé­tique. Pour quit­ter le joug pa­ren­tal in­sup­por­table, leur seule so­lu­tion c’est de s’en­fuir. C’est une lec­ture pleine d’es­pé­rance, la preuve que l’on peut se sau­ver grâce à une force in­té­rieure et à l’amour ab­so­lu. » Pense aux pierres sous nos pas, (Ver­dier) ; 192 pages, 15 €. d’An­toine Wau­ters

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.