« Rien n’est fait pour les po­li­ciers de Mon­tar­gis »

La République du Centre (Loiret) - - Loiret Actualités - Faits Divers - Ma­rion Bon­net

Le tor­chon brûle entre les re­pré­sen­tants d’Al­liance po­lice na­tio­nale et la di­rec­trice dé­par­te­men­tale de la sé­cu­ri­té pu­blique (DDSP), Fa­bienne Lewandowski. Dans un com­mu­ni­qué re­çu hier, l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale ma­jo­ri­taire dé­nonce l’at­ti­tude de la com­mis­saire di­vi­sion­naire. Celle­ci re­fu­se­rait la créa­tion d’une « uni­té d’ap­pui » au com­mis­sa­riat de Mon­tar­gis, ré­cla­mée par le syn­di­cat. Une dé­lé­ga­tion a été re­çue lun­di à Or­léans pour évo­quer le su­jet.

« Ce groupe de sé­cu­ri­té de proxi­mi­té (GSP) au­rait pu faire toutes les es­cortes au tri­bu­nal, les conduites en mai­son d’ar­rêt, les contrôles d’al­coo­lé­mie, bref, toutes les mis­sions in­dues, afin de per­mettre aux po­li­ciers de se concen­trer sur leur coeur de mé­tier, à sa­voir les mis­sions de po­lice se­cours », ex­plique Do­mi­nique Co­quelle, dé­lé­gué dé­par­te­men­tal Al­liance.

« Avec les mêmes effectifs, ce groupe d’ap­pui au­rait per­mis de don­ner une bouf­fée d’oxy­gène », fait en­core va­loir le syn­di­ca­liste, qui sait dé­jà que le poste de Mon­tar­gis ne pour­ra pas comp­ter sur des effectifs sup­plé­men­taires. « Le com­mis­sa­riat n’est pas ou­vert à la mu­ta­tion ».

Une au­dience de­man­dée au pré­fet

Au manque d’effectifs, s’ajoute l’ab­sence d’un com­mis­saire, de­puis août 2016. Et un taux de bles­sures en ser­vice qui ex­plose (+ 100 % en 2017, se­lon le syn­di­cat). Le ma­laise est donc pro­fond, au com­mis­sa­riat de Mon­tar­gis.

« Une fois de plus, rien n’est fait pour les po­li­ciers de Mon­tar­gis et la dif­fi­cul­té d’exer­cice de la pro­fes­sion sur Mon­tar­gis n’est pas pr ise en compte », s’in­surge le syn­di­cat.

Ses re­pré­sen­tants vont à pré­sent de­man­der au­dience au pré­fet du Loi­ret Jean­Marc Fal­cone, ain­si qu’au pré­fet du se­cré­ta­riat gé­né­ral pour l’ad­mi­nis­tra­tion du mi­nis­tère de l’in­té­rieur (Sga­mi), à Rennes.

Sol­li­ci­tée, la di­rec­trice dé­par­te­men­tale de la sé­cu­ri­té pu­blique n’a pas don­né suite à notre ap­pel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.