Une loi adap­tée au Loi­ret ?

Li­mi­ta­tion à 80 km/heure sur les routes dé­par­te­men­tales

La République du Centre (Loiret) - - Loiret Actualités - Justice - Phi­lippe Abline phi­lippe.abline@cen­tre­france.com

La Ligue contre la vio­lence rou­tière relève que le taux de mor­ta­li­té sur les routes dé­par­te­men­tales du Loi­ret est plus im­por­tant que la moyenne na­tio­nale.

Pierre­Louis Valls, pré­sident de la Ligue contre la vio­lence rou­tière dans le Loi­ret, en est convain­cu : « Le bien­fon­dé de la li­mi­ta­tion de vi­tesse à 80 km/h ne peut pas être re­mis en cause ». Il est pour lui évident que, lorsque le gou­ver­ne­ment étu­die­ra la per­ti­nence de cette loi, en 2020, les ré­sul­tats se­ront po­si­tifs.

La Ligue du Loi­ret a re­pé­ré les en­droits du dé­par­te­ment où ont eu lieu des ac­ci­dents mor­tels en­ tre 2006 et 2015. 526 tués ont été re­cen­sés sur les 3.376 ki­lo­mètres de routes du dé­par­te­ment dont 311 hors au­to­routes et ag­glo­mé­ra­tions, sur des routes dé­par­te­men­tales sans sé­pa­ra­teurs mé­dians (où la vi­tesse se­ra donc li­mi­tée à 80 km/h à par­tir du mois pro­chain). Leur étude montre que dix­neuf de ces RD, re­pré­sen­tant 28 % du ré­seau rou­tier, concentrent 61 % des tués.

Pierre­Louis Valls consi­dère donc que l’abais­se­ment de la vi­tesse est d’au­tant plus per­ti­nent dans le Loi­ret que ces taux sont su­pé­rieurs à la moyenne na­tio­nale éta­blie par l’Ob­ser­va­toire na­tio­nal in­ter­mi­nis­té­riel de la sé­cu­ri­té rou­tière (50 % des tués sur 15 % des voies).

Son étude montre que les RD ayant connu la plus forte den­si­té d’ac­ci­dents mor­tels pour 100 km de voie sont la RD 2060 (sur 15 km non lo­ca­li­sés), la RD 2007 (27 km entre Gien et Mon­tar­gis) et la D955, entre Châ­teau­dun et Or­léans.

Les si­nistres étaient­ils tous dus à la vi­tesse et pas aux in­tem­pé­ries, à l’al­cool, au re­vê­te­ment de la chaus­sée ? La Ligue contre la vio­lence rou­tière ne le sait pas, mais Pierre­Louis Valls sou­ligne : « La vi­tesse n’est pas for­cé­ment le fac­teur dé­clen­chant mais c’est tou­jours un fac­teur ag­gra­vant ! » Et il pré­cise : « La dif­fé­rence de dis­tance de frei­nage entre 80 et 90 km/h est de 14 mètres !»

Car­to­gra­phie de la mor­ta­li­té sur les routes

ÉTUDE. Pierre-Louis Valls a lo­ca­li­sé les ac­ci­dents mor­tels dans le Loi­ret entre 2006 et 2015. PHOTO PH. A.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.