Le Néer­lan­dais Groe­ne­we­gen s’im­pose à Chartres dans la 7e étape du Tour

CYCLISME. Deuxième vic­toire d’étape pour le jeune cou­reur en Eure­et­Loir. Le Belge Greg Van Aver­maet conserve le maillot jaune.

La République du Centre (Loiret) - - La Une - Isa­belle Her­vé isa­belle.her­vé@cen­tre­france.com

C’est un pu­blic très in­ter­na­tio­nal qui est ve­nu sa­luer l’ar­ri­vée de la Grande Boucle dans la ré­gion Centre - Val de Loire. Dans le pe­lo­ton, l’Or­léa­nais Pierre Rol­land…

Hap­pé par les mé­dias, pen­dant que le Néer­lan­dais Dy­lan Groe­ne­we­gen (Lot­to NL ­ Jum­bo) sa­vou­rait sa vic­toire au sprint, hier, à Chartres, le ré­gio­nal de l’étape, Nicolas Edet, était at­ten­du par ses sup­por­ters du VS Chartres, au pied du bus Co­fi­dis. Une de­mi­heure après avoir fran­chi la ligne, le grim­peur est ar­ri­vé à vé­lo, sa pe­tite fille Maïa as­sise sur le gui­don. Le cou­reur vou­lait pro­fi­ter de ses ins­tants rares sur le Tour de France, en fa­mille.

Du­rant la plus longue étape (231 km), Nicolas Edet s’est por­té de­vant la course, alors qu’il pas­sait chez lui, dans la Sarthe, pour faire un pe­tit cou­cou à ses amis. Un break, avant l’ ar­ri­vée fi­nale à 56 km/heure. Mais lui était au chaud, dans le pe­lo­ton.

Les sup­por­ters char­trains n’étaient pas les seuls, aux abords de la ligne d’ar­ri­vée. Dans la foule mas­sée rue d’Ablis, on en­ten­dait toutes les langues. Et cer­tains fans de vé­lo étaient ve­nus de très loin. Comme ces quatre Aus­tra­liens re­con­nais­sables à leurs dra­peaux, qui ont eu l’idée de voya­ger dans l’Hexa­gone, quand ils ont vu le Tour de France à la té­lé, chez eux, en pleine nuit. Alors, Al­lan, Jove, Pe­ter et Ni­co­la ont choi­si de vi­si­ter Pa­ris et les châ­teaux de la Loire, puis de faire une pause à Chartres, pour l’ar­ri­vée de la Grande Boucle. Ils se sou­viennent de la vic­toire de Stuart O’Gra­dy, dans la ca­pi­tale de la Beauce, en 2004.

Cin­quante mètres après la ligne d’ar­ri­vée, c’est un couple ve­nu de Pa­ta­go­nie, ac­com­pa­gné de sa fille, Luz, qui ne vou­lait pas en man­quer une miette. Le père Ale­jan­dro, vê­tu de son maillot de foot­ball de l’Ar­gen­tine, fan de Quin­ta­na (Mo­vis­tar), es­pé­rait une vic­toire de son com­pa­triote Maxi­mi­lia­no Ri­cheze (Quick Step). Les sup­por­ters ve­nus d’Eure­et­Loir, de France et du monde en­tier, ont fi­na­le­ment as­sis­té à la vic­toire d’un Néer­lan­dais. Aus­tra­liens, Ar­gen­tins, et même le cy­cliste amé­ri­cain, Steeve, ont dé­cou­vert le Tour de France, à Chartres. Cette folle am­biance, unique en cyclisme. Après les sel­fies, Nicolas Edet a em­bras­sé sa femme et sa fille, et a re­joint son hô­tel. Unique éga­le­ment pour le cou­reur du VS Chartres, qui a dé­sor­mais les yeux tour­nés vers la mon­tagne.

Le voyage des Aus­tra­liens

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.