MuOoh ré­gale tous les gour­mets

Cette ap­pli­ca­tion per­met de va­lo­ri­ser les ar­ti­sans et com­mer­çants des mé­tiers de bouche

La République du Centre (Loiret) - - Vie Des Entreprises - Lae­ti­tia Rous­sel lae­ti­tia.rous­[email protected]­tre­france.com ➨

Louis Les­cure-Millet a créé une ap­pli­ca­tion gra­tuite pour va­lo­ri­ser les ac­teurs lo­caux des mé­tiers de bouche. Et in­ci­ter les In­ter­nautes à s’y rendre les yeux fermés…

Les yeux ban­dés, les par­ti­ci­pants pi­corent dans les plats une mul­ti­tude de pe­tites dou­ceurs pro­po­sées par un ar­ti­san orléanais. Gour­mets et gour­mands se prêtent vo­lon­tiers à cette mise en bouche gus­ta­tive, à l’aveugle, pro­po­sée par l’ap­pli­ca­tion or­léa­naise MuOoh.

Amateur de bons pro­duits, Louis Les­cu­reMillet, jeune orléanais de 23 ans, a créé cette ap­pli­ca­tion pour va­lo­ri­ser le sa­voir­faire de ces pro­fes­sion­nels. « Les ar­ti­sans de bouche sont confron­tés à la concur­rence des chaînes qui s’im­plantent en nombre. Je vou­lais donc trou­ver un moyen de pro­mou­voir leur va­leur face « au poids » de ces gros ac­teurs », ex­plique­t­il.

Une cin­quan­taine de par­te­naires

Le jeune en­tre­pre­neur concocte alors cette pla­te­forme nu­mé­rique MuOoh, lan­cée en dé­but d’an­née, qui offre de la vi­si­bi­li­té et du tra­fic à ces ar­ti­sans. « Sur cette ap­pli­ca­tion, nos par­te­naires peuvent pro­po­ser des re­mises (entre 15 et 30 % en moyenne) ou ef­fec­tuer des offres spé­ci­fiques », dé­taille­t­il.

Ain­si, un res­tau­ra­teur peut mettre en lu­mière sa nou­velle carte en pro­po­ sant un ra­bais, un ca­viste sé­lec­tion­ner un pro­duit du mo­ment à faire dé­cou­vrir à ses clients, ou en­core un bou­lan­ger ef­fec­tuer une li­qui­da­tion sur ses in­ven­dus.

La pla­te­forme compte, ac­tuel­le­ment, une qua­ran­ taine de par­te­naires prin­ci­pa­le­ment lo­ca­li­sés sur le bas­sin orléanais.

En marge de ces offres pro­mo­tion­nelles et de cette va­lo­ri­sa­tion des ar­ti­sans (qui doivent s’ac­quit­ter d’une unique par­ti­ci­pa­tion de 150 eu­ros), l’appli­ ca­tion MuOoh fé­dère aus­si une pe­tite communauté qui se re­trouve lors d’évé­ne­ments, à l’image de ces re­pas dé­gus­ta­tion à l’aveugle. « Nous pré­pa­rons ces soi­rées avec notre par­te­naire pour choi­sir, avec lui, le me­nu ou en­core les pro­duits à faire dé­gus­ter. Nous fixons en­suite le ta­rif qui se­ra pro­po­sé à nos uti­li­sa­teurs », confie­t­il.

« Nous pré­voyons d’or­ga­ni­ser d’autres évé­ne­ments »

Des offres pro­mo­tion­nelles et des jeux

Louis Les­cure­Millet et Em­ma­nuelle De­lie, la com­mer­ciale de MuOoh, ont éga­le­ment par­ti­ci­pé au sa­lon de la gas­tro­no­mie qui se dé­rou­lait fin no­vembre, au Parc Ex­po d’Or­léans. « Nous pré­voyons d’or­ga­ni­ser d’autres évé­ne­ments dans les mois à ve­nir. »

Sur leur page Fa­ce­book, la jeune en­tre­prise, très ac­tive, pro­pose éga­le­ment à ses uti­li­sa­teurs de par­ti­ci­per à des jeux concours pour ga­gner des lots.

Ren­sei­gne­ments. www.muooh.fr

GOÛT. Séance de dé­gus­ta­tion à l’aveugle lors du sa­lon de la gas­tro­no­mie à Or­léans. PHOTO MUOOH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.