Ventes à prix ca­deau chez Emmaüs à Ormes

15.000 vi­si­teurs at­ten­dus à ce ren­dez­vous ex­cep­tion­nel.

La République du Centre (Loiret) - - La Une - Phi­lippe Ra­mond phi­lippe.ra­[email protected]­tre­france.com ➨

Ce week-end à Ormes, la grande vente d’Emmaüs de­vrait ac­cueillir 15.000 vi­si­teurs. L’oc­ca­sion d’un achat so­li­daire dans toute sa splen­deur.

L’heure de gloire a son­né pour la pen­du­lette d’of­fi­cier, da­tée fin XIXe, en som­meil sur un étal. Bra­dée 80€ ! Elle a pour voi­sins un élé­gant mou­tar­dier en Bac­ca­rat, au­réo­lé de tous ses feux (35€) au­près d’un dis­cret Ch­rist XVIIe en ivoire (250€). Plus loin, une fo­rêt de chaises…

Dans un autre han­gar, un pia­no Tchai­ka dé­note. Avec sa pe­tite men­tion « made in USSR » en lettres d’or qui tra­hit ses ori­gines (800€), nul doute qu’il au­ra des « touches ». Éva­sion pro­mise avec « Les voyages de Gul­li­ ver », livre pour en­fants illus­tré par Job (25 €) ou en­core les très belles édi­tions nu­mé­ro­tées des oeuvres de Bal­zac en fac si­mi­lé, avec an­no­ta­tions de l’au­teur. Elles s’offrent contre 100 € alors qu’on les trouve par­fois sur In­ter­net pour… 500 €.

Au­tant de pé­pites par­mi les di­zaines de mil­liers d’ar­ticles ex­hi­bés, dès 9 heures ce sa­me­di ma­tin, à l’oc­ca­sion de la vente ex­cep­tion­nelle d’Emmaüs Loiret, à Ormes. Les prix ap­pa­raissent plus que rai­son­nables ! « Pour de très belles pièces, nous nous sommes ap­puyés sur les es­ti­ma­tions d’un com­mis­saire pri­seur qui nous a conseillés gra­cieu­se­ment », confie Ca­the­rine De­paz, la pré­si­dente.

« Tout ce que l’on vend nous est don­né. On n’achète rien. Grâce à quelques par­te­na­riats avec de belles en­seignes, du bri­co­lage ou autres, nous pro­po­sons aus­si du ma­té­riel neuf en permanence. Et puis des oc­ca­sions ponc­tuelles, comme ces cin­quante ar­moires de bu­reau of­fertes par Thé­lem qui change to­ta­le­ment son mo­bi­lier », sou­rit la res­pon­sable du site Emmaüs.

« Nous avons tra­di­tion­nel­le­ment deux grandes ventes : le 2e week­end de dé­cembre et le 2e wee­kend de juin. Un temps fort puisque le chiffre d’af­faires d’une vente ex­cep­tion­nelle équi­vaut à un mois com­plet d’ac­ti­vi­té clas­sique », sou­ligne la pré­si­dente.

Un pro­jet pour les « ca­bos­sés de la vie »

Rien d’éton­nant, donc, à ce qu’une cen­taine de bé­né­voles et com­pa­gnons, du­rant plus d’une se­maine, aient tout re­tour­né. Aux pe­tites mains les grands moyens ! Il fal­lait voir les trois cha­riots éle­va­teurs et les diables en­ga­gés dans une ronde en­dia­blée. Folle fièvre afin d’ou­vrir les es­paces thé­ma­tiques aus­si ba­li­sés qu’at­trac­tifs. Le chineur, l’ache­teur oc­ca­sion­nel ou l’ha­bi­tué trouvent ain­si l’ob­jet con­voi­té avec fa­ci­li­té ! Ici les meubles mo­dernes ou de style. Puis le linge de mai­son, les vê­te­ments. Mais aus­si bi­be­lots et ta­bleaux, les jouets, ma­té­riel in­for­ma­ti­ que et élec­tro­mé­na­ger, etc. La vente de ces biens as­sure no­tam­ment la sub­sis­tance des 54 com­pa­gnons et 11 com­pagnes. La plu­part vivent dans des chambres vê­tustes alors que quatre mo­bil­homes ont per­mis d’ac­croître les ca­pa­ci­tés d’hé­ber­ge­ment. « Mais pour ces “ca­bos­sés de la vie”, nous es­pé­rons bâ­tir un nou­veau bâ­ti­ment pour 2020. Moyen­ nant plu­sieurs mil­lions d’eu­ros », glisse Ca­the­rine De­paz. Preuve que les fonds re­cueillis trou­ve­ront leur noble fi­na­li­té dans l’aide aux plus dé­mu­nis… Un es­prit de solidarité qui s’af­fran­chit des fron­tières puis­qu’Emmaüs Loiret a dé­ci­dé, voi­là dix jours, d’ai­der fi­nan­ciè­re­ment une ac­ti­vi­té de ré­cu­pé­ra­tion d’ob­jets au Cam­bodge, sa­chant qu’elle ap­puie aus­si di­verses as­so­cia­tions loi­ré­taines (Se­cours po­pu­laire, Res­tos du coeur, se­cours ca­tho­lique, etc.). L’en­traide n’est pas un vain mot chez Emmaüs !

Infos. La vente ex­cep­tion­nelle se dé­roule au­jourd’hui et de­main, de 9 à

17 heures, au siège d’Emmaüs Loiret,

1, che­min de l’Al­lée à Ormes, tél. 02.38.74.75.87, site in­ter­net : www.em­maus-or­leans.org. Bus TAO, ligne 3 (Gour­ville-Ormes), ar­rêt à Pôle 45 ; Ligne 11, ter­mi­nus Pa­ra­dis Ormes.

« Sur les conseils du com­mis­sai­re­pri­seur »

PHO­TOS ÉRIC MALOT

PÉ­PITES. Par­mi les biens ven­dus, ce pré­cieux vase des cris­tal­le­ries de Gal­lé, en pâte de verre de Nan­cy, à la trans­pa­rence si par­ti­cu­lière, trou­ve­ra très vite pre­neur à 250 eu­ros !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.