Bou­tique Lu­miPop... Et la lu­mière fut !

■ Steve Bux­ton inau­gure, au­jourd’hui, à Or­léans, un ma­ga­sin concep­tuel dé­dié à la lu­mière

La République du Centre (Orleans) - - Vie Des Ènterprises - Lae­ti­tia Rous­sel lae­ti­tia.rous­sel@cen­tre­france.com

L’Or­léa­nais Steve Bux­ton re­fonde son en­seigne Néon Flexible, créée il y a dix ans, pour dé­ve­lop­per une nou­velle en­tre­prise concep­tuelle bap­ti­sée Lu­miPop.

Une nou­velle en­seigne lu­mi­neuse éclaire la Zone Ex­po Sud, à Or­léans. Fon­da­teur de la so­cié­té Néon Flexible (700.000 eu­ros de chiffres d’af­faires et pré­cé­dem­ment ins­tal­lée à In­gré) en 2009, Steve Bux­ton inau­gure, au­jourd’hui, Lu­miPop. Un « concept store » qui va en mettre plein les yeux.

À l’image d’un parc d’at­trac­tion

Ima­gi­né dans un bâ­ti­ment de 300 mètres car­rés en­tiè­re­ment ré­amé­na­gé par les six membres de l’équipe, le ma­ga­sin veut être le chantre des nou­velles tech­no­lo­gies d’éclai­ra­ ge. « Lu­miPop est une évo­lu­tion de Néon Flexible qui était un site de vente en ligne. Nous avons vou­lu nous ré­ap­pro­prier la vente phy­sique en ima­gi­nant un ma­ga­sin concep­tuel », ex­plique Steve Bux­ton.

Outre l’im­pres­sion­nante zone de sto­ckage et les ate­liers de pro­duc­tion vi­si­ bles des clients, la bou­tique (le Lu­mis­tore) contient éga­le­ment plu­sieurs es­paces de dé­mons­tra­tion qui vont amu­ser cu­rieux et bri­co­leurs. « Je vou­lais une bou­tique in­ter­ac­tive, où les gens peuvent s’amu­ser et ap­puyer sur des bou­tons ! », confie­t­il.

Le ré­sul­tat est réus­si. Plu­sieurs dé­mons­tra­teurs per­mettent ain­si aux clients de tes­ter la cou­leur des néons, mais aus­si de com­pa­rer la lu­mi­no­si­té ou les ani­ma­tions pro­gram­mées entre la mul­ti­tude de ru­bans à leds pro­po­sés. « C’est sou­vent dif­fi­cile de se rendre compte de l’ef­fet que pro­dui­ra un ru­ban led lors­qu’on l’achète. C’est pour­quoi nous avons ima­ gi­né un dis­po­si­tif qui ex­pose les ru­bans à nu et dé­voile leurs ef­fets une fois po­sés ».

Sous un jeu d’am­poules pen­dantes, l’es­pace do­mo­tique montre toutes les pos­si­bi­li­tés of­fertes par les nou­velles tech­no­lo­gies per­met­tant de pi­lo­ter, via un pa­nel tac­tile ou un smart­phone, le change­ ment de cou­leur des pro­jec­teurs et lu­mières.

Pour mieux se rendre compte des ef­fets des pro­duits élec­tro­lu­mi­nes­cents, une zone sombre a éga­le­ment été amé­na­gée. « Je vou­lais qu’en en­trant, le client se sente un peu comme dans un parc d’at­trac­tion », sou­ligne Steve Bux­ton, ra­vi du ré­sul­tat.

Créa­tion d’un FabLight

Mais Lu­miPop n’est pas qu’une bou­tique in­no­vante. Bu­reaux et autres ate­liers de fa­bri­ca­tion (do­tés d’un équi­pe­ment com­plet) se par­tagent l’es­pace res­tant, au fond du bâ­ti­ment, entre un pe­tit stu­dio pho­to et un lo­cal tech­nique où se trouvent la dé­coupe la­ser et une im­pri­mante 3D. « Cette par­tie est le FabLight. Un lieu de co­wor­king et de dé­cou­verte où les gens vont pou­voir ve­nir se for­mer avec nos spé­cia­listes, ou dé­ve­lop­per leur propre pro­jet lu­mi­neux sur nos postes de tra­vail ».

Se­lon le suc­cès de son concept store, Lu­mipop pour­rait un jour dif­fu­ser sa lu­mière dans d’autres sites en France. ■

➔ Pra­tique. Inau­gu­ra­tion de la bou­tique Lu­miPop, au­jourd’hui de 10 heures à 19 heures, 27, rue Bas­seMouillère à Or­léans.

PHO­TO L.R.

TESTS. Plu­sieurs dé­mons­tra­teurs ont été ins­tal­lés pour per­mettre aux clients d’es­sayer les ar­ticles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.