So­len­ni­té mais aus­si dé­tente à Don­ne­ry

■ Ex­po, confé­rence, film, inau­gu­ra­tion du mo­nu­ment aux morts et… say­nètes à tra­vers le bourg

La République du Centre (Orleans) - - Centenaire de l'Armistice - Phi­lippe Ra­mond phi­lippe.ra­mond@cen­tre­france.com

À l’oc­ca­sion du cen­te­naire de l’Ar­mis­tice de 14-18, Don­ne­ry se par­tage, ce sa­me­di, entre des cé­ré­mo­nies em­plies de fer­veur et un vo­let théâ­tral plus festif.

Don­ne­ry a deux vi­sages. Oui, tou­jours avec le même res­pect aux poi­lus, à ceux qui ont tout don­né pour que la France con­serve sa li­ber­té, la lo­ca­li­té a choi­si deux axes ma­jeurs pour ses com­mé­mo­ra­tions. So­len­ni­té et dé­tente.

Ce ma­tin, à 10 heures, la jour­née dé­bute par l’inau­gu­ra­tion du mo­nu­ment aux morts. L’an­cienne stèle de cou­leur claire, éri­gée dès 1899, por­tait les stig­mates du temps. Elle est dé­sor­mais sup­plan­tée par une nou­velle co­lonne sombre, en gra­nit de Lan­hé­lin, com­mune d’Ile­etVi­laine. Une heure plus tard, l’ex­po « La Grande Guerre » pré­cède le vo­let moins so­len­nel, car théâ­tral. Sous la conduite de Marie­Laure Du­cos, Don­ne­ry­sienne d’adop­tion, co­mé­dienne, di­rec­trice d’ac­teurs et au­teure, une quin­zaine de co­mé­diens vont se pro­duire en trois lieux pour des say­nètes d’une ving­taine de mi­nutes. Convié dès 13 h 30 à la salle des fêtes, le pu­blic se­ra « écla­té » en trois groupes par les co­mé­diens. Les pre­miers ral­lie­ront le bar « Le Du­quesne », mé­ta­mor­pho­sé un ins­tant en « lieu de per­di­tion ». Deux jeunes poi­lus font le mur et s’évadent dans les bras de filles de joie. Mais l’in­trigue ne prend pas la tour­nure sup­po­sée…

Autre am­biance à la grange Aurélie, où une di­zaine d’ac­teurs in­ter­prètent, cette fois, une scène pay­sanne. Re­tour des mois­sons, on se res­taure pai­si­ble­ment quand le garde­cham­pêtre fait ir­rup­tion pour si­gni­fier la mo­bi­li­sa­tion. Stu­peur.

Troi­sième vo­let. Été 1914. Théo­phile Mau­pas, ins­ti­tu­teur normand ap­pré­cié, part au front où il se­ra fu­sillé pour avoir pré­ten­du­ment re­fu­sé de com­battre. Convain­cue qu’il a agi aux seules fins de sau­ver ses hommes, Blanche, sa veuve désho­no­rée, va se battre pour ob­te­nir la ré­ha­bi­li­ta­tion de son dé­funt ma­ri. Scène émou­vante, à vivre dans la salle du con­seil.

La jour­née se pour­suit par une confé­rence sur les ori­gines du Sou­ve­nir fran­çais, des dé­mons­tra­tions d’at­te­lages, et, à 20 h 30, la projection du film « Joyeux Noël ».

Inau­gu­ra­tion d’un mo­nu­ment aux morts

Avec Wie­sen­bach…

De­main, après la messe, les cé­ré­mo­nies s’ouvrent au son de l’har­mo­nie de Don­ne­ry. La ville ju­melle de Wie­sen­bach est étroi­te­ment as­so­ciée. Il est à sou­li­gner qu’un ging­ko bi­lo­ba, apte à vivre deux siècles, se­ra plan­té comme arbre du sou­ve­nir. Ban­quet, spec­tacle, ex­po, mar­que­ront cette jour­née du cen­te­naire. ■

THÉÂTRE. Deux poi­lus s’évadent à leur ma­nière… thème de la pièce don­née au bar Le Du­quesne.

PHO­TOS D.R.

AC­TEURS. Réunis pour la pièce Blanche Mau­pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.