Elle va chan­ter pour John­ny

■ Des prières à la ca­thé­drale et une pro­ces­sion de mo­tos ce ma­tin

La République du Centre (Orleans) - - Orléans Vivre Sa Ville -

Fan in­con­di­tion­nelle de John­ny Hal­ly­day, dé­cé­dé il y a un an, Djé­my Su­gar in­ter­pré­te­ra trois titres ce ma­tin à la ca­thé­drale Sainte-Croix. Des mes­sages se­ront lus.

Une messe se­ra cé­lé­brée à 11 heures, ce ma­tin à la ca­thé­drale Sainte­Croix, au cours de la­quelle le feu Hal­ly­day se­ra ral­lu­mé.

« Ce n’est pas une messe hom­mage à John­ny, pré­cise le Père Cha­tillon. C’est la messe en l’hon­neur de la Vierge Ma­rie à l’oc­ca­sion de la fête de l’Im­ma­cu­lée Concep­tion, au cours de la­quelle nous prie­rons plus par­ti­cu­liè­re­ment cette an­née pour John­ny Hal­ly­day. » Une de­mande de cer­tains de ses fans, ex­plique­t­il, « car beau­coup d’entre eux ne pour­ront pas se rendre de­main à l’église de la Ma­de­leine, à Pa­ris ».

Avec les bi­kers

À l’is­sue de la messe, ce ma­tin, et avant qu’une pro­ces­sion de Har­ley Da­vid­son ne sillonne le centre­ville, trois de ses chan­sons se­ront in­ter­pré­tées dans la ca­thé­drale par Djé­my Su­gar. « Deux textes de ses ob­sèques se­ront lus, ain­si que plu­sieurs John­ny Hal­ly­day re­pré­sente l’une des prin­ci­pales sources d’ins­pi­ra­tion de la chan­teuse.

mes­sages Cha­tillon.

Fan in­con­di­tion­nelle du lé­gen­daire ro­ckeur, Djé­my Su­gar, 58 ans, ad­mi­ra­trice éga­le­ment de Vé­ro­nique San­son, confie avoir pris « une claque » en ap­pre­nant le dé­cès du ro­ckeur.

Qu’à ce­la ne tienne, elle a trans­for­mé cette gifle en mo­ti­va­tion, ai­dée par sa

», ajoute le Père

ren­contre avec Da­vid Mac Lann en mai der­nier. Cet ar­tiste po­ly­va­lent (il écrit, com­pose et in­ter­prète) a, de­puis, grif­fon­né une di­zaine de textes pour Djé­my, tra­dui­sant la per­son­na­li­té de la chan­teuse. « C’est comme si je l’ha­billais », ex­plique Da­vid Mac Lann, fai­sant un pa­ ral­lèle avec un cou­tu­rier.

Par­mi ces parts de la vie de la chan­teuse, il y a a chan­son Au re­voir John­ny. « J’ai eu beau­coup de mal parce que je pleu­rais quand je chan­tais », avoue­t­elle. « Il y a eu un vrai in­ves­tis­se­ment de Djé­my. Elle est al­lée au­de­là de l’in­ter­pré­ta­tion. Et on a eu beau­coup de re­tours po­si­tifs sur les ré­seaux so­ciaux », ajoute Da­vid.

Un pro­duc­teur

Deux vi­déos sont, de­puis, sor­ties sur la page Fa­ce­book de l’ar­tiste, dont un clip à plus 35.000 vues à l’heure ac­tuelle. « On fait tout par nous­mêmes. On n’est pas des pro­fes­sion­nels […] mais on a pu sor­tir quelque chose de cor­rect, d’en­re­gis­tré et de fil­mé », sou­ligne Da­vid, qui tra­vaille ac­tuel­le­ment à mettre cette créa­tion sur des pla­te­formes de té­lé­char­ge­ment.

Le duo pense au fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif en ligne, pour ten­ter de dé­col­ler du­ra­ble­ment. Il es­père aus­si trou­ver un pro­duc­teur « pour ajou­ter une vraie touche pro­fes­sion­nelle à son tra­vail », pour faire pas­ser un cap à la chan­teuse. ■

IDOLE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.