À

La Revue des Collectivités Locales - - Grand Prix 2016 -

Ver­sailles, sport et na­ture font très bon mé­nage. Pour preuve, le stade de Por­che­fon­taine est bien plus qu’un équi­pe­ment spor­tif. En ef­fet, son im­plan­ta­tion par­ti­cu­lière ados­sée à la fo­rêt, son ca­rac­tère ar­bo­ré, la mul­ti­pli­ci­té des ac­ti­vi­tés et des pu­blics re­çus lui donnent une di­men­sion de parc spor­tif. La créa­tion du ves­tiaire de­vait avant tout s’ins­crire dans le re­lief et la vé­gé­ta­tion, très pré­sente sur le site, mais aus­si ren­for­cer la pré­sence vé­gé­tale et na­tu­relle sur une zone en­core très mi­né­rale. « Pour ce pro­jet, nous avions lan­cé un ap­pel d’offres dans le­quel il était de­man­dé aux ar­chi­tectes de por­ter une at­ten­tion par­ti­cu­lière à l’in­té­gra­tion de l’équi­pe­ment dans ce site boi­sé », ra­conte Fran­çois de Ma­zières, le maire de Ver­sailles. L’en­semble spor­tif se trouve à l’orée d’une fo­rêt. Il fal­lait pré­ser­ver la vue de près et de loin. Avec une contrainte sup­plé­men­taire : cette réa­li­sa­tion de­vait se faire à l’in­té­rieur d’un re­pli du sol afin de pré­ser­ver cette vue dé­ga­gée sur l’orée du bois. Si la ville fait ré­gu­liè­re­ment ap­pel à des pro­fes­sion­nels de re­nom pour des pro­jets de grande en­ver­gure, elle n’hé­site à pas à tendre la main aux jeunes ar­chi­tectes à fort po­ten­tiel.

« Ver­sailles est une ville avec un pas­sé his­to­rique très fort. Dans le même temps, nous avons cette am­bi­tion d’être une ville qui marque les es­prits pour sa ca­pa­ci­té à mettre en avant de jeunes équipes d’ar­chi­tectes de ta­lent. C’est im­por­tant. C’est mon am­bi­tion en tant que maire », rap­pelle Fran­çois de Ma­zières. Une sen­si­bi­li­té hé­ri­tée de son pas­sage à la Ci­té de l’ar­chi­tec­ture et du

Fran­çois de Ma­zières, maire de Ver­sailles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.