Les élus té­moignent…

La Revue des Collectivités Locales - - Enquête -

« La seule chose qui compte, c’est l’in­té­rêt des ha­bi­tants et la vo­lon­té de l’ave­nir des nou­velles gé­né­ra­tions en leur trans­met­tant un ter­ri­toire d’aus­si bonne qua­li­té, voire meilleur, que ce­lui que nous avons re­çu de nos aînés. Quant à notre ego, mieux vaut le gar­der dans notre poche. Les avan­tages fi­nan­ciers se­ront ren­for­cés par les mu­tua­li­sa­tions in­hé­rentes à la créa­tion de la com­mune nou­velle. D’ici à 2020, nous dis­po­se­rons d’en­vi­ron un mil­lion d’eu­ros sup­plé­men­taire que nous dé­die­rons aux in­ves­tis­se­ments et donc à l’in­té­rêt des ha­bi­tants ». « Ça ne se fe­ra pas à cinq, mais peut-être à quatre. Mont­fer­rat et Bi­lieu sont d’accord pour qu’on y tra­vaille, sû­re­ment avant la fin du man­dat pour que ce­la s’ap­plique en 2020. Mais elles veulent prendre le temps de consul­ter les ha­bi­tants. Par contre, le maire de Cha­ra­vines y est com­plè­te­ment op­po­sé. On se donne le temps, par exemple sur les can­tines sco­laires où nous n’avons ni les mêmes four­nis­seurs, ni les mêmes ta­rifs. Nous al­lons conti­nuer comme ce­la pen­dant un an, avec l’ob­jec­tif d’har­mo­ni­ser. Avec le temps nous al­lons mu­tua­li­ser le ma­té­riel, les achats, et rendre les ser­vices plus per­for­mants puisque sur les postes où il n’y a pour le mo­ment qu’un seul agent, l’ef­fec­tif se­ra dou­blé ou tri­plé, per­met­tant des ro­ta­tions ou un ser­vice mi­ni­mum en cas d’ab­sence. Pour tout ce qui concerne les contrats d’as­su­rance ou de main­te­nance, nous at­ten­drons que nos contrats ar­rivent à échéance pour lan­cer un contrat glo­bal ». « En­semble, il est pos­sible de dé­ve­lop­per le tou­risme et d’at­ti­rer du monde. La com­mune de Pont-Far­cy a de nom­breux atouts, dont la Vire. Avec des moyens fi­nan­ciers sup­plé­men­taires, nous pour­rions, par exemple, pro­je­ter une mai­son de san­té. Ne pas par­tir sur un re­grou­pe­ment de 18 com­munes au­rait de lourdes consé­quences éco­no­miques. Nous se­rions pri­vés de do­ta­tions de l’État et nous de­vrions re­ver­ser nos fonds propres. La perte s’élève à en­vi­ron 2 M€ ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.