Nan­cy : le dé­ve­lop­peur au coeur de la stra­té­gie de re­vi­ta­li­sa­tion du centre-ville

Syl­vie Pe­tiot, pre­mière ad­jointe au maire, dé­lé­guée au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et au com­merce

La Revue des Collectivités Locales - - Dossier -

Mal­gré un taux de va­cance plus faible que la moyenne, au­tour de 6 %, nous de­vons pour­suivre nos ef­forts pour pré­ser­ver l’at­trac­ti­vi­té du centre-ville. Pour cette rai­son, nous avons em­bau­ché en jan­vier 2016 un ma­na­ger de cen­tre­ville. En­semble, nous avons réus­si à ins­tau­rer une re­la­tion de confiance avec les com­mer­çants grâce à ce rôle de fa­ci­li­ta­teur. L’ac­tion de la ville passe dans un pre­mier temps par une dy­na­mi­sa­tion de la pra­tique com­mer­çante. Nous or­ga­ni­sons des for­ma­tions sur l’ac­cueil des consom­ma­teurs ; nous les in­ci­tons à ou­vrir plu­sieurs fois par se­maine pen­dant la pause mé­ri­dienne. Nous va­lo­ri­sons avec les pro­prié­taires pri­vés les lo­caux va­cants et tra­vaillons beau­coup sur le nu­mé­rique avec les com­mer­çants qui doivent s’adap­ter aux chan­ge­ments des modes de consommation. Nous tra­vail- lons aus­si à la pros­pec­tion d’en­seignes nou­velles, des bou­tiques éphé­mères no­tam­ment peu ré­pan­dues en pro­vince. Par ailleurs, nous as­so­cions dé­sor­mais les com­mer­çants aux grands évé­ne­ments cultu­rels de la ville. En­fin, nous tra­vaillons sur la ré­ap­pro­pria­tion de lo­caux va­cants car bien souvent en ville, des im­meubles en­tiers sont vides et se dé­gradent. Nous consa­crons en­vi­ron entre 80 000 à 100 000 eu­ros par an à l’en­semble des ac­tions de re­dy­na­mi­sa­tion du centre-ville. Et n’ou­blions pas qu’à Nan­cy, les vi­si­teurs pro­fitent d’un riche pa­tri­moine ar­chi­tec­tu­ral tout en se ba­la­dant dans les rues du centre-ville. C’est un atout. Il faut sa­voir en ti­rer par­ti.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.