PROJECT’HEURE

La Revue des Montres - - RDM / SOMMAIRE -

Le temps se­lon Dior

Un an­ni­ver­saire qui cé­lèbre par la même oc­ca­sion l’in­dé­fec­tible ami­tié entre la marque al­le­mande et la ville Lu­mière. Ce­la va­lait bien deux édi­tions spé­ciales et très li­mi­tées pour Wempe Pa­ris… Par De­nis Ro­me­ro

« Le tren­tième an­ni­ver­saire de l’hor­lo­ge­rie-joaille­rie Wempe de Pa­ris est aus­si le sym­bole de 30 an­nées d’ami­tié fran­co-al­le­mande », dé­clare Kim-eva Wempe, di­rec­trice de la mai­son Ge­rhard D. Wempe KG, à pro­pos des liens tis­sés entre la fa­mille Wempe et Pa­ris. Son père Hell­mut s’est ren­du pour la pre­mière fois dans la ville Lu­mière à l’âge de 16 ans et a eu un coup de foudre im­mé­diat. Au mo­ment où la so­cié­té a dé­ci­dé de don­ner un rayon­ne­ment in­ter­na­tio­nal à ses ac­ti­vi­tés, une évi­dence s’est im­po­sée : Pa­ris comp­te­rait au nombre des pre­mières suc­cur­sales étran­gères de la mai­son Wempe. Hell­mut Wempe évoque les dé­buts pa­ri­siens de Wempe : « Je sou­hai­tais cher­cher per­son­nel­le­ment la meilleure adresse et suis al­lé sur place en toute sai­son et à des heures dif­fé­rentes. J’étais convain­cu que la réus­site dé­pen­dait de la concor­dance d’un en­semble de fac­teurs, à com­men­cer par un em­pla­ce­ment idéal qui de­vait refléter l’es­prit de la ville et le mode de vie de ses ha­bi­tants. Lorsque nous avons dé­cou­vert cette de­meure édi­fiée en 1890 à l’angle de la rue Royale et de la rue Saint-ho­no­ré, je suis en­tré et me suis en­tre­te­nu di­rec­te­ment avec les pro­prié­taires du ma­ga­sin, Mon­sieur et Ma­dame Cé­ré­sole. » Le 10 jan­vier 1985, la suc­cur­sale Wempe était inau­gu­rée au 16 de la rue Royale, dans le hui­tième ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris. Avec huit col­la­bo­ra­teurs, l’élé­gant pe­tit ma­ga­sin se pré­sen­tait alors à l’en­seigne de “Cé­ré­sole Wempe Joaillier”. En août 2005, Sir­ka Dö­the­ra re­prend les rênes du ma­ga­sin pa­ri­sien. À peine quelques se­maines plus tard et après plu­sieurs mois de tra­vaux, le ma­ga­sin, dont la sur­face de vente est pas­sée de 80 à 180 m2, offre un rez-de-chaus­sée ré­amé­na­gé et un étage pour lo­ger le ser­vice après-vente.

Peut-être pas la plus grande mais l’une des plus belles !

La suc­cur­sale pa­ri­sienne est très orien­tée vers les montres mé­ca­niques et Wempe est très fière d’être l’unique conces­sion­naire Pa­tek Phi­lippe en France, hor­mis la bou­tique ou­verte par la marque à son en­seigne sur la place Ven­dôme. Un hon­neur pour la di­rec­trice Sir­ka Dö­ther, qui se fé­li­cite « de di­ri­ger peut-être pas la plus grande suc­cur­sale Wempe à tra­vers le monde, mais as­su­ré­ment l’une des plus belles. Tout Pa­ris passe de­vant notre de­van­ture, les ha­bi­tants, les tou­ristes, les em­ployés et les vi­si­teurs du pa­lais de l’ely­sée. » Afin de cé­lé­brer di­gne­ment cet an­ni­ver­saire, la mai­son pré­sente une édi­tion spé­ciale de la montre Wempe, avec phase de lune et ca­len­drier com­plet. Sur le fond de boî­tier, ce chro­no­mètre en acier in­oxy­dable, fa­bri­qué et cer­ti­fié à Glashütte, s’orne d’une gra­vure de la tour Eif­fel. Autre par­ti­cu­la­ri­té de cet ex­cep­tion­nel garde-temps, son bra­ce­let Na­to aux cou­leurs de la France, qui se­ra re­mis à l’ac­qué­reur en com­plé­ment du tra­di­tion­nel bra­ce­let cou­su main en cro­co­dile full cut noir. Edi­té dans une sé­rie li­mi­tée de 30 pièces, le chro­no­mètre an­ni­ver­saire est dis­po­nible dès main­te­nant dans le ma­ga­sin de la rue Royale pour 2 500 eu­ros, soit exac­te­ment au même prix que le mo­dèle ha­bi­tuel. Se­conde créa­tion an­ni­ver­saire, un charm en or gris 18 ca­rats, com­por­tant une gra­vure de la tour Eif­fel et un pe­tit brillant de qua­li­té G-SI. Il est pro­po­sé avec une double cor­de­lette tres­sée en cuir bleu, blanc ou rouge.

Chro­no­mètre en acier in­oxy­dable, avec phase de lune et ca­len­drier com­plet, bra­ce­let Na­to aux cou­leurs de la France li­vré en plus du bra­ce­let cou­su main en cro­co­dile full cut noir.

Charms en or gris 18 ca­rats, avec gra­vure de la tour Eif­fel et brillant de qua­li­té G-SI, doubles cor­de­lettes tres­sée en cuir bleu, blanc ou rouge.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.