BELL & ROSS BR03-94 RA­FALE: SI­GNA­TURE MARTIALE___________________

La Revue des Montres - - TECHNICS - PAR VINCENT DAVEAU

LI­MI­TÉE À 500 EXEM­PLAIRES, CETTE

ÉDI­TION EN­RI­CHIT LA GAMME DE MONTRES DÉ­DIÉES À L’UNI­VERS AÉ­RIEN, MI­LI­TAIRE DE PRÉ­FÉ­RENCE. SOUS UNE RI­GOU­REUSE SO­BRIÉ­TÉ,

LE CHRO­NO­GRAPHE RÉUNIT TOUS LES ATOUTS POUR SE FAIRE

RE­MAR­QUER. AVEC UN PE­TIT PLUS MAR­TIAL QUI DE­VRAIT FAIRE FRIS­SON­NER LES AMA­TEURS

DU GENRE.

Fleu­ron de l’in­dus­trie aé­ro­nau­tique fran­çaise, le Ra­fale fait par­tie des ob­jets tech­no­lo­giques hors normes, où le de­si­gn doit mettre la forme au ser­vice de la fonc­tion. Son al­lure puis­sante et ses lignes ef­fi­lées le rendent par­fai­te­ment iden­ti­fiable. Dif­fi­cile pour une équipe de de­si­gners de trou­ver mo­dèle plus ins­pi­rant que ce monstre de mé­tal, sur­tout quand l’uni­vers aé­ro­nau­tique nour­rit, de­puis dé­jà de nom­breuses an­nées, l’ima­gi­naire de ces créa­tifs. Après la montre édi­tée en hom­mage au jet ci­vil Fal­con, le construc­teur Dassault a re­nou­ve­lé sa confiance à la mai­son hor­lo­gère fran­çaise pour mettre au point un pro­duit ca­pable d’illus­trer leur pas­sion com­mune. For­te­ment re­con­nais­sable lui aus­si, le des­sin de boîte des montres Bell &Ross a su s’ap­pro­prier les codes vi­suels et tech­niques du Ra­fale, créant un au­da­cieux mi­mé­tisme avec l’avion de chasse.

Des dé­tails choi­sis

Ain­si, la car­rure de l’ins­tru­ment a été réa­li­sée en cé­ra­mique, tan­dis que le ca­dran se pare du même gris mo­no­chrome ca­mou­flage que ce­lui re­cou­vrant le chas­seur. Ce ma­té­riau, in­al­té­rable, anal­ler­gique et agréable au tou­cher, ren­force par son co­lo­ris noir mat le ca­rac­tère mar­tial du boî­tier de 42 mm de cô­té, do­té d’une sobre lu­nette ronde. Le ca­dran, sous sa sim­pli­ci­té ap­pa­rente, ne manque pas d’al­lure et cer­tains dé­tails ne man­que­ront pas de sé­duire les connais­seurs. Outre le gra­phisme des chiffres iden­tique à ce­lui des im­ma­tri­cu­la­tions ins­crites sur le fu­se­lage de l’avion, la sil­houette se est dé­li­ca­te­ment re­pro­duite dans le comp­teur de pe­tite se­conde à 3 h. Un orange in­tense, cou­leur es­sen­tielle des es­sais en vol, est ap­po­sé sur les ai­guilles de chro­no, of­frant un fort contraste avec les ai­guilles d’heures. Pour par­faire la li­si­bi­li­té en toutes condi­tions, celles-ci sont trai­tées en Su­per­lu­mi­no­va®, tout comme les chiffres et les in­dex. Une échelle ta­chy­mé­trique ins­crite sur le re­haut et la date dans un gui­chet à 4 h 30 par­achèvent l’équi­pe­ment. Ce garde-temps, mu par un ro­buste ca­libre au­to­ma­tique, se porte sur un large bra­ce­let en ca­ou­tchouc noir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.