POLÉMIQUE

En France, des montres Lu­mi­nox sont in­ter­dites à la vente en rai­son des tubes lu­mi­nes­cents qui contiennent de pe­tites doses d’un élé­ment ra­dio­ac­tif, le tri­tium. Une rai­son qui n’en est pas une, se­lon la marque. Par Vic­tor Mi­get

La Revue des Montres - - RDM / SOMMAIRE -

En France, la marque Lu­mi­nox doit éteindre la lu­mière

En France, l’ave­nir s’an­nonce sombre pour Lu­mi­nox. Même si ses montres sont dis­tri­buées dans plus de 50 pays et sont uti­li­sées par de nom­breuses forces spé­ciales. La rai­son : de mi­nus­cules cap­sules en verre rem­plies d’un gaz lu­mi­neux, si­tuées sur le ca­dran au ni­veau des in­dex, sur les ai­guilles et sur la lu­nette. Ces tubes per­mettent à la montre de res­ter lu­mi­neuse 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et ce, pen­dant vingt-cinq ans. Le hic ? Ces cap­sules contiennent du tri­tium, un élé­ment ra­dio­ac­tif à très faible rayon­ne­ment, mais qui ne tra­ver­se­rait ni la montre ni la peau. Mais voi­là, la loi R.1333-2 du Code de la san­té pu­blique sti­pule qu’« est in­ter­dite toute ad­di­tion in­ten­tion­nelle de ra­dio­nu­cléides ar­ti­fi­ciels et na­tu­rels, y com­pris lors­qu’ils sont ob­te­nus par ac­ti­va­tion, dans les pro­duits de construc­tion, les biens de consom­ma­tion et les den­rées ali­men­taires ». Chaque an­née, un Fran­çais re­çoit une dose an­nuelle moyenne de ra­dio­ac­ti­vi­té de l’ordre de 4,5 msv (mi­cro­sie­vert), se­lon l’ins­ti­tut de ra­dio­pro­tec­tion et de sû­re­té nu­cléaire (IRSN). Une ex­po­si­tion due à la ra­dio­ac­ti­vi­té na­tu­relle. À haute dose, le tri­tium peut ef­fec­ti­ve­ment re­pré­sen­ter un risque lors­qu’il pé­nètre dans l’or­ga­nisme et sa réelle dan­ge­ro­si­té fait l’ob­jet d’un dé­bat au sein de la com­mu­nau­té scien­ti­fique. Mais d’après An­dré Bern­heim, CEO de Lu­mi­nox : « Nos montres sont tes­tées de­puis vingt-cinq ans. C’est un gaz en­cap­su­lé et nous n’avons ja­mais eu de pro­blème. Si quel­qu’un pre­nait tous les tubes dans sa bouche, les cra­quait et les ava­lait, il re­ce­vrait la même dose de ra­dia­tion que s’il man­geait une ba­nane par jour. » La per­sonne s’ex­po­se­rait en fait à une dose de 0,004 msv. À titre de com­pa­rai­son, fu­mer vingt ci­ga­rettes par jour chaque an­née cor­res­pond à 8,80 msv.

Les montres Lu­mi­nox in­ter­dites en France sont uti­li­sées par de nom­breuses forces spé­ciales à tra­vers le monde : aux Etats-unis (FBI, Se­cret Ser­vice...), en Rus­sie (Groupe Al­pha du FSB)...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.