La vigne

Culti­vés de­puis plus de mille ans pour les plus an­ciens, les cé­pages donnent leur iden­ti­té et leurs spé­ci­fi­ci­tés gus­ta­tives aux vins des prin­ci­pales ré­gions vi­ti­coles. Voi­ci com­ment ils sont im­plan­tés dans les vi­gnobles de l’Hexa­gone.

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE - Jé­rôme Bau­douin par

Si­tuez les cé­pages dans les vi­gnobles de France.

Le monde du vin pa­raît im­muable et chaque verre semble por­ter en lui une his­toire vieille de plu­sieurs mil­liers d’an­nées. Il en va de l’his­toire d’un vi­gnoble comme des cé­pages. Comme si ces der­niers, em­ployés au­jourd’hui, étaient les mêmes qu’il y a un mil­lé­naire. Il n’en est rien. Si le pi­not noir et le ga­may étaient culti­vés dès le Moyen Âge, le mer­lot, par exemple, n’a fait son ap­pa­ri­tion dans le Bor­de­lais qu’à la toute fin du XVIIIe siècle, avant de vé­ri­ta­ble­ment s’im­po­ser après la crise du phyl­loxé­ra, vers 1875. Si bien que nombre de Châ­teaux clas­sés en 1855 éla­bo­raient alors un vin bien dif­fé­rent de ce­lui d’au­jourd’hui, avec d’autres cé­pages, comme le cas­tet, en cours de ré­ha­bi­li­ta­tion.

Au­jourd’hui, on compte plus de 6 000 va­rié­tés de rai­sin dans le monde, dont plus de 200 va­rié­tés culti­vées en France. Tou­te­fois, près de 67 % des sur­faces vi­ti­coles de France sont oc­cu­pées par une di­zaine de plants, comme le char­don­nay, le ca­ber­net-sau­vi­gnon, le mer­lot, le gre­nache, le pi­not noir ou en­core l’ugni blanc, uti­li­sé pour l’éla­bo­ra­tion du co­gnac. Tous ces cé­pages ont une cer­taine pa­ren­té ; ils sont nés pour la plu­part en France ou en Espagne, à la suite de croi­se­ments.

Ain­si, pen­dant des dé­cen­nies, la croyance vou­lait que la sy­rah fût ori­gi­naire d’Iran, plus pré­ci­sé­ment de Shi­raz, qui lui au­rait don­né son nom. Mais en 1998, les cher­cheurs ont dé­cou­vert, grâce à des ana­lyses ADN, qu’elle était le fruit de deux va­rié­tés voi­sines de la val­lée du Rhône : la mon­deuse blanche, que l’on trouve dans les vi­gnobles de Sa­voie, et le du­re­za, un vieux cé­page d’Ar­dèche.

Par ailleurs, la vigne est une plante ex­trê­me­ment com­plexe. Si le vi­gne­ron sème des pé­pins dans la terre, il don­ne­ra nais­sance à une va­rié­té nou­velle de rai­sin. Pour re­pro­duire à coup sûr un cé­page dans le vi­gnoble, il faut donc re­plan­ter par bou­tu­rage de sar­ments.

Nous pré­sen­tons sur les deux doubles pages sui­vantes l’em­pla­ce­ment et la spé­ci­fi­ci­té des prin­ci­paux cé­pages de chaque ré­gion vi­ti­cole.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.