Le sol

Le sol sur le­quel est im­plan­tée la vigne est dé­ter­mi­nant pour pro­duire des vins de qua­li­té. Un im­pé­ra­tif qu’on peut ré­su­mer en une for­mule la­pi­daire : sans grand ter­roir, pas de grand vin.

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE - Jé­rôme Bau­douin par

Com­pre­nez le fonc­tion­ne­ment des ter­roirs avec trois ré­gions em­blé­ma­tiques.

La vigne s’épa­nouit sur des sols pauvres et bien drai­nés. Ces deux com­po­santes sont tout sim­ple­ment es­sen­tielles pour la pro­duc­tion de grands vins. Com­men­çons par l’hu­mi­di­té : la vigne, sen­sible aux ma­la­dies cryp­to­ga­miques (c’est-à-dire cau­sées par un cham­pi­gnon pa­ra­site), n’aime pas avoir les pieds dans l’eau. Or si elle est ir­ri­guée en conti­nu, elle peut pro­duire énor­mé­ment. D’où l’in­té­rêt du drai­nage, qui per­met de débarrasser un ter­rain de l’ex­cès d’hu­mi­di­té.

Vient en­suite la ques­tion de la qua­li­té du sol : dès l’An­ti­qui­té, les agri­cul­teurs ont com­pris que les vignes se plai­saient sur les co­teaux aux sols pauvres. Cette ré­par­ti­tion avait de sur­croît l’avan­tage de ré­ser­ver les terres riches à la pro­duc­tion de cé­réales, ou aux pâ­tu­rages des ani­maux. C’est ain­si qu’au fil des siècles, les grandes ré­gions vi­ti­coles ont été iden­ti­fiées.

Une fois dé­fi­nis les sols les plus adap­tés, res­taient à choi­sir les va­rié­tés de rai­sin à im­plan­ter. Et ce sont les cé­pages lo­caux qui se sont im­po­sés. Le pi­not noir et le char­don­nay sur les cal­caires de Bour­gogne, la sy­rah sur les gra­nites du Rhône ou en­core le ca­ber­net-sau­vi­gnon sur les graves pro­fondes du Mé­doc. Trois exemples em­blé­ma­tiques, trois types de sols dif­fé­rents, que nous dé­taillons dans les pages sui­vantes, illus­trés avec des coupes géo­lo­giques, afin de mieux com­prendre ces grands ter­roirs vi­ti­coles.

La géo­lo­gie, sou­vent tour­men­tée dans les pé­riodes an­ces­trales, se tra­duit dans le pro­fil des vins, dans leur di­ver­si­té. Un éche­zeaux ne res­semble pas à un mu­si­gny, pour­tant dis­tant de quelques di­zaines de mètres, ni même à un vin is­su d’un sol, plus ar­gi­leux mais tout aus­si proche géo­gra­phi­que­ment, si­tué dans le bas du Clos-Vou­geot. Cette folle com­plexi­té ne peut qu’ex­ci­ter la cu­rio­si­té, sans cesse re­nou­ve­lée, des ama­teurs de grands vins.

Sur­plom­bant le Rhône, le vi­gnoble de l’Her­mi­tage prend ra­cine sur un sol gra­ni­tique, et pos­sède une grande di­ver­si­té de ter­roirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.