Corse

Dans un pay­sage à cou­per le souffle, des vi­gne­rons de ta­lent font naître des vins re­mar­quables, en rouge comme en blanc. Une des­ti­na­tion à ne pas man­quer.

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE - Pier­rick Jé­gu par

L’île fan­tas­tique aux cu­vées ma­giques

Le far­niente sur des plages pa­ra­di­siaques, les ran­don­nées en montagne le long du fa­meux GR20, les vil­lages per­chés, la beau­té à tom­ber de Bo­ni­fa­cio ou du Golfe de Por­to… Mais aus­si la char­cu­te­rie, le fro­mage, le miel, l’huile d’olive, les agrumes, les ca­nis­trel­li, les confi­tures, la fa­rine de châ­taigne : il se­rait trop long de faire l’in­ven­taire des bonnes rai­sons de fi­ler en Corse.

Ici, la vigne épouse une géo­gra­phie idéale à sa culture : des condi­tions cli­ma­tiques, in­fluen­cées par la mer et la montagne, qui freinent le dé­ve­lop­pe­ment des ma­la­dies, une géo­lo­gie pro­pice et com­plexe entre gra­nites, schistes et cal­caires, un re­lief qui per­met la plan­ta­tion de vignes sur des co­teaux doux ou plus raides, sur dif­fé­rentes ex­po­si­tions… En­core faut-il mettre en valeur ce pa­tri­moine : il existe tou­jours sur l’île, hé­las, une vi­ti­cul­ture de vo­lume, peu sou­cieuse de la qua­li­té, qui surfe no­tam­ment sur la vogue de ro­sés plus qu’ou­bliables.

Mais les choses changent : de plus en plus de do­maines et de vi­gne­rons s’at­tellent à ré­vé­ler le ter­roir ; les cé­pages en­dé­miques, de vieux plants, long­temps ou­bliés, connaissent au­jourd’hui une vé­ri­table re­nais­sance. Ré­sul­tat ? Des cu­vées de pre­mière classe, en rouge comme en blanc, sans ou­blier les mus­cats du Cap Corse.

Du Cap Corse, jus­te­ment, et de l’em­blé­ma­tique et très bio ap­pel­la­tion Pa­tri­mo­nio, au nord de l’île, long­temps pion­nière dans la re­cherche de la qua­li­té, au vi­gnoble de Fi­ga­ri, tout au sud, en pas­sant par Cal­vi, Ajac­cio ou Sar­tène, l’iti­né­raire tra­verse des pay­sages ex­tra­or­di­naires : des vignes tu­toient la mer quand d’autres se plantent sur le pié­mont de mas­sifs im­pres­sion­nants, ou au coeur de val­lées qui offrent des airs d’édens vi­ti­coles.

Pour dé­cou­vrir les crus corses, les points de chute ne manquent pas, à com­men­cer par les pro­prié­tés, de plus en plus nom­breuses à ac­cueillir les ama­teurs. Vers Cal­vi, par exemple, le do­maine Al­zi­pra­tu ouvre les portes de son ca­veau plein de charme et pro­pose de suivre un par­cours sen­so­riel qui che­mine le long de ses par­celles.

Autre point d’en­trée dans le vi­gnoble : les ca­vistes, qui cultivent na­tu­rel­le­ment un tro­pisme pour les cu­vées lo­cales. Le Che­min des Vi­gnobles, à Ajac­cio, s’ap­puie ain­si sur une sé­lec­tion for­mi­dable de cu­vées d’ici et d’ailleurs. À l’étage, un bar à vins très plai­sant pro­pose des as­siettes et des plats pleins d’es­prit.

Au cha­pitre res­tau­rant, plu­sieurs tables en­tre­tiennent des liens étroits avec les vi­gne­rons, don­nant nais­sance à de re­mar­quables cartes des vins : à San Mar­ti­no di Lo­ta, tout près de Bas­tia, ar­rê­tez-vous à La Cor­niche, pour ex­plo­rer l’une des caves les plus pas­sion­nantes de Corse, riche de plu­sieurs mil­liers de bou­teilles : une vé­ri­table ca­thé­drale ! Et nom­breuses sont les adresses où vous pour­rez com­mu­nier dans le culte des vins de l’Île de Beau­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.