Châ­teau­neuf-du-Pape : pour­quoi éti­quette dé­cou­verte ?

La Revue du Vin de France - - ACTUALITES -

Pas­sion­né par les v ins de Châ­teau­neuf-du-Pape, j’ai dé­gus­té sans mo­dé­ra­tion La RVF sur les châ­teau­neuf-du-pape (lire La RVF n° 623, juillet 2018). Je suis ce­pen­dant res­té sur ma soif. Pour­quoi avoir goû­té les 250 échan­tillons éti­quettes dé­cou­vertes ? Ce­la n’in­fluence-t-il pas le dé­gus­ta­teur ? Alexis Fe­brer 81000 Al­bi. Tél. : 06 44 39 39 08

La RVF : Cher ami lec­teur, croire qu’une dé­gus­ta­tion à l’aveugle est plus juste est un leurre ; elle est dif­fé­rente mais pas plus juste car on ne se concentre pas sur les mêmes choses. À l’aveugle, on es­saie de ne pas se trom­per même quand on a ses pré­fé­rences en termes de par­fums et de tex­ture. Éti­quette dé­cou­verte, avec la fiche en main, on es­saie de com­prendre en cher­chant d’autres points d’ap­pui. Nous vou­lions ici clas­ser les cu­vées dites spé­ciales. Il fal­lait donc connaître en amont le conte­nu de chaque vin, le pour­cen­tage des cé­pages, l’âge des vignes et les lieux-dits. Ce tra­vail ne peut se faire qu’éti­quette dé­cou­verte. Par la suite, il a fal­lu dé­gus­ter ces vins ca­té­go­rie par ca­té­go­rie (vins is­sus de vieilles vignes, à fort pour­cen­tage de tel ou tel cé­page, nés sur un lieu-dit spé­ci­fique), tout en met­tant ces don­nées en pa­ral­lèle avec la cu­vée dite Tra­di­tion. Une dé­gus­ta­tion à l’aveugle de tous les vins mê­lés eut peut-être été plus simple, sans doute plus spec­ta­cu­laire, mais elle n’au­rait pas per­mis à cer­tains vins de trou­ver leur place dans ce dos­sier. Un pur mour­vèdre aux ta­nins puis­sants peut heur­ter dans sa jeu­nesse s’il est ju­gé au mi­lieu de vins is­sus à 100 % de sy­rah ou à 100 % de gre­nache. Bonnes dé­gus­ta­tions. Ro­ber­to Pe­tro­nio

À l’aveugle, cette dé­gus­ta­tion de châ­teau­neufs n’au­rait pas don­né les mêmes ré­sul­tats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.