Con­cours à l’aveugle : nous vou­lons les ré­sul­tats !

La Revue du Vin de France - - ACTUALITES -

Abon­né de­puis des lustres, je vois sou­vent dans vos co­lonnes l’évo­ca­tion de con­cours de dé­gus­ta­tion : vous men­tion­nez les équipes en lice et les vins à dé­cou­vrir, mais ja­mais les ré­sul­tats. Or, nous sa­vons tous ô com­bien l’exer­cice de la dé­gus­ta­tion à l’aveugle est com­pli­qué. Et moi qui ne sers ja­mais une bou­teille dé­cou­verte à table, lais­sant mes convives se trom­per par­fois de 6 000 km, je ne peux croire que les équipes de dé­gus­ta­teurs les plus aguer­ries trouvent l’ap­pel­la­tion, le cé­page do­mi­nant, le millésime, voire le do­maine. Pu­blier les ré­sul­tats du vain­queur de l’épreuve (c’est-à-dire ses pro­po­si­tions par rap­port au vin à iden­ti­fier) in­té­res­se­rait cer­tai­ne­ment votre lec­to­rat. Faute de quoi, c’est un peu comme si l’on as­sis­tait à un re­cord de vi­tesse sans connaître le chro­no. Ré­my Bos­sert Bruxelles. re­my.bos­[email protected]

La RVF : Cher mon­sieur, mer­ci de votre in­té­rêt pour ce cham­pion­nat. Comme vous l’ex­pli­quez, la dé­gus­ta­tion à l’aveugle est une école d’hu­mi­li­té : même les plus aguer­ris en perdent par­fois leur la­tin. Chaque épreuve (cinq épreuves de cham­pion­nat, une coupe de France des clubs, un mas­ter’s Eu­rope et un cham­pion­nat du monde) fait l’ob­jet d’un compte-ren­du : une ver­sion dé­taillée avec le clas­se­ment com­plet des concur­rents sur notre site larvf.com, ain­si qu’un ré­su­mé avec le clas­se­ment des six pre­miers dans le ma­ga­zine qui sort quelque temps après l’épreuve. Mais il est vrai que dé­tailler les ré­ponses de chaque équipe pour chaque vin ju­gé à l’aveugle a jus­qu’à pré­sent été es­ti­mé trop contrai­gnant. Nous al­lons étu­dier à nou­veau la ques­tion. Phi­lippe de Can­te­nac

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.