Leur der­nière em­plette

Bien sûr, nos dé­gus­ta­teurs ont le pri­vi­lège de goû­ter de beaux vins tout au long de l’an­née, mais il leur ar­rive aus­si d’ache­ter à titre per­son­nel des bou­teilles qui leur ont trans­mis une émo­tion par­ti­cu­lière. Ils ra­content.

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION // -

Un ma­thu­sa­lem rem­por­té pour la bonne cause Sur le port de Ban­dol

À l’oc­ca­sion de la fête du millésime de Ban­dol, en dé­cembre der­nier, une vente aux en­chères ca­ri­ta­tive est or­ga­ni­sée au pro­fit de l’as­so­cia­tion Fée des Rêves qui vient en aide aux en­fants ma­lades de la ré­gion. Je me prends au jeu et em­porte le gros lot : un ma­thu­sa­lem de ban­dol 2011 du châ­teau Pra­deaux ! Un fla­con de garde à conser­ver jus­qu’à mon soixan­tième an­ni­ver­saire, au moins. Ad­ju­gé à 420 €. Une somme mais pour la bonne cause.

420 € aux en­chères

Un sau­mur-cham­pi­gny plein d’es­prit Au do­maine, à Par­nay

Lors de mon voyage à Sau­mur pour pré­pa­rer la dé­gus­ta­tion spé­ciale de ce nu­mé­ro, beau­coup de vins se sont avé­rés pas­sion­nants. Mais quelques bou­teilles m’ont par­ti­cu­liè­re­ment mar­qué le pa­lais et l’es­prit. Ce sau­mur-cham­pi­gny 2016 du châ­teau Yvonne fait par­tie des grands rouges clas­siques de Loire que l’on a en­vie d’ou­vrir après dix, vingt, voire plus de trente ans de garde. Quel plai­sir de quit­ter la ré­gion avec six bou­teilles dans ma va­lise !

22 € au do­maine

Il est sub­til, ce blanc or­léa­nais À la Pau­lée des vins de Loire, à Chartres

Lors du fa­meux mar­ché de la Pau­lée des vins de Loire, à Chartres, j’ai eu l’oc­ca­sion de re­dé­cou­vrir la cu­vée L’Ex­cel­lence du Clos Saint-Fiacre. Un char­don­nay qui sur­classe son ap­pel­la­tion Or­léans. Il rap­pelle, par sa fi­nesse et la jus­tesse de son éle­vage, les blancs les plus sub­tils de la Côte de Beaune. Un vin à glis­ser à l’aveugle lors d’un dî­ner d’ama­teurs. Les douze bou­teilles me per­met­tront de voir son évo­lu­tion dans le temps.

16 € au do­maine

Un bas-ar­ma­gnac vieilli en fûts de whis­ky À la dis­til­le­rie La­guille, à Éauze

De pas­sage en Gas­cogne, la vi­site des ma­gni­fiques chais de la fa­mille Vi­gno­li est d’au­tant plus in­con­tour­nable qu’une ex­pé­ri­men­ta­tion peu com­mune s’y dé­roule : l’af­fi­nage fi­nal d’un bas-ar­ma­gnac en fûts de whis­ky écos­sais for­te­ment tour­bé. Hé­ré­sie ? Non, une splen­deur ! La struc­ture de l’ar­ma­gnac est main­te­nue : fraise, mar­me­lade, pru­neau, épices fines, le tout re­haus­sé par la fu­mée qui donne du re­lief à l’en­semble. Je re­pars avec une des 350 bou­teilles pro­duites !

79 € à la dis­til­le­rie

Bas-Ar­ma­gnac 2010 Rare Cask Fi­nish Hea­vi­ly Pea­ted Whis­ky de La­guille

Or­léans L’Ex­cel­lence 2015 du Clos Saint-Fiacre

Sau­mur-cham­pi­gny 2016 du châ­teau Yvonne

Ban­dol 2011 du châ­teau Pra­deaux

Jean-Em­ma­nuel Si­mond

Pierre Vi­la-Pal­le­ja

Alexis Gou­jard

Cy­rille Mald

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.