Le Tour passe par la Sier­ra Ne­va­da

La Ruche - - TOUR DE FRANCE 2018 - CH­RIS­TOPHE DARNE

Ro­main Bar­det a ter­mi­né di­manche un stage de deux se­maines en Sier­ra Ne­va­da, dans le sud de l’Es­pagne. Quinze jours aux cô­tés de ses lieu­te­nants pour un tra­vail in­ten­sif en mon­tagne dans l’op­tique du pro­chain Tour de France.

La route de Ro­main Bard et vers le Tour de France passe chaque an­née par la Sier­ra Ne­va­da, cette chaîne de mon­tagnes an­da­louses au­tour de la ville de Gre­nade qui consti­tue se­lon lui un « for­mi­dable ter­rain de jeu pour se pré­pa­rer ».

« La pré­pa­ra­tion idéale pour juillet »

Le lea­der de la for­ma­tion AG2R La Mon­diale vient cher­cher sur place des cols à es­ca­la­der pour un stage en al­ti­tude, le tout sous un cli­mat ré­pu­té pour sa clé­mence. Du 14 au 26 mai, aux cô­tés de ses co­équi­piers grim­peurs Pierre La­tour et Axel Do­mont ( Alexis Vuiller­moz, ma­lade, n’a pas pas pu par­ti­ci­per à l’en­semble du stage, ndlr) et sous le re­gard de Jean­Bap­tiste Qui­clet, res­pon­sable de la per­for­mance, le Bri­va­dois a donc ava­lé les ki­lo­mètres (plus de 1.500 en deux se­maines), en­chaî­né les

as­cen­sions et tra­vaillé spé­ci­fi­que­ment afin d’être au top en pré­vi­sion de la Grande Boucle. Un stage in­tense et éprou­vant phy­si­que­ment comme les aime Bar­det, vi­si­ble­ment ras­su­ré sur son état de forme suite à ce gros bloc d’en­traî­ne­ment. « Je suis

très content du tra­vail ac­com­pli, confie­t­il. On a en­chaî­né les sor­ties avec beau­coup de dé­ni­ve­lé ( jus­qu’à 3.800 m, ndlr). C’est évi­dem­ment très dur mais je sais que c’est une pré­pa­ra­tion idéale pour les échéances de juillet ».

Il faut dire que Ro­main

Bar­det sait de quoi il parle : le gar­çon de 27 ans a ses ha­bi­tudes ici de­puis quatre sai­sons main­te­nant. Il est même à l’ini­ta­tive de ce camp d’en­traî­ne­ment por­té au­jourd’hui par sa for­ma­tion sa­voyarde. En 2014, juste avant sa deuxième par­ti­ci­pa­tion au

Tour de France, le cou­reur de Haute­Loire avait pris ses quar­tiers deux se­maines en Sier­ra Ne­va­da de son propre chef, aux cô­tés de son père Phi­lippe qui jouait le rôle de mas­seur. Convain­cu des bienfaits des stages en al­ti­tude, il vou­lait ex­pé­ri­men­ter ce que beau­coup de ca­dors du pe­lo­ton ef­fec­tuaient dé­jà. Une for­mule ga­gnante (6e au gé­né­ral du Tour) qui a convain­cu, de­puis, les di­ri­geants d’AG2R La Mon­diale d’or­ga­ni­ser le ren­dez­vous avec toute la garde rap­pro­chée pour les étapes de mon­tagne de la Grande Boucle.

Ce coin d’An­da­lou­sie per­met d’ap­pli­quer la mé­thode en vogue du « sleep high, trai­ning low », (dor­mir en haut et s’en­traî­ner en bas). Du­rant ce stage, Ro­main Bard et et ses par­te­naires ré­si­daient au Cen­tro de Al­to Ren­di­men­to, le centre d’en­traî­ne­ment es­pa­gnol de haute per­for­mance si­tué à 2.400 m d’al­ti­tude, et s’en­traî­naient dans les val­lées en si­mu­lant les va­ria­tions de tem­pé­ra­tures entre la plaine et les som­mets. Un stage « mus­clé » que Ro­main Bar­det et ses co­équi­piers es­pèrent payant, cette an­née en­core, pour les trois se­maines du Tour de France.

S’adap­ter à l’al­ti­tude en pré­vi­sion du Tour

CRÉ­DIT VINCENT CU­RUT­CHET

Sur les routes es­car­pées de Sier­ra Ne­va­da, le cham­pion bri­va­dois a réa­li­sé un stage in­ten­sif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.