L’Île d’Amour a de nou­veau son Res­tô

La Ruche - - LANGEAC -

Fer­mé de­puis plu­sieurs an­nées, le res­tau­rant de l’Île d’Amour a rou­vert ses portes au dé­but du mois de mai, pour le plus grand plai­sir des Lan­gea­dois, mais aus­si des vi­si­teurs.

Res­tau­rant in­con­tour­nable dans le pay­sage lo­cal de­puis les an­nées 80, la fer­me­ture de l’éta­blis­sem e n t d e l’ Î l e d’ A m o u r avait dif­fu­sé un par­fum de nos­tal­gie mê­lée de dé­cep­tion lors de son an­nonce, il y a quelques an­nées.

C’était sans comp­ter sur la mo­ti­va­tion de Ma­nu Mar­lot, ins­tal­lé à Lan­geac de­puis trois ans avec sa fa­mille et ve­nu re­trou­ver ici ses ra­cines.

« Nous avons là un lieu ma­gique, en com­mu­nion avec la na­ture et l’une des plus belles ter­rasses de res­tau­rant qui sur­plombe la ri­vière. J’ai tout sim­ple­ment eu le coup de coeur Au Res­tô, une équipe pro­fes­sion­nelle, un cadre sym­pa­thique et des pro­duits de qua­li­té.

et l’en­vie de re­don­ner vie à ce lieu d’ex­cep­tion ai­mé de tous », ex­plique Ma­nu Mar­lot.

Il n’en fal­lait pas plus au maître des lieux pour se lan­cer dans l’aven­ture. La dé­ci­sion prise, il faut agir avec sim­pli­ci­té et qua­li­té : le lieu de­vien­dra donc une bras­se­rie bap­ti­sée Au Res­

tô. Par pro­fonde convic­tion, Ma­nu dé­cide de pro­po­ser des pro­duits frais is­sus de la pro­duc­tion de proxi­mi­té et cui­si­nés avec mé­thode. Viande, lé­gumes, fro­mages, les pro­duits sont 100 % éti­que­tés lo­caux.

Frites mai­son, ham­bur­gers ar­ti­sa­naux, sa­lades va­riées, pro­duits ré­gio­naux et piz­zas au feu de bois : la carte est simple et abor­dable. Le suc­cès ne se fait pas at­tendre et, dès l’ou­ver­ture, les clients ré­pondent pré­sents et af­fluent en grand nombre.

D’une ca­pa­ci­té d’une qua­ran­taine de cou­verts, la bras­se­rie est ou­verte les soirs de se­maine sauf le mar­di et pré­voit les ou­ver­tures de mi­di en sai­son es­ti­vale.

Cin­dy, chef cui­si­nier, Ma­nu aux piz­zas et So­phie au ser­vice : l’équipe s’agran­di­ra dans les pro­chains jours afin d’abor­der la sai­son es­ti­vale en toute sé­ré­ni­té et de pro­po­ser une ou­ver­ture quo­ti­dienne, ve­nant ren­for­cer le pôle tou­ris­tique de l’Île d’Amour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.