LA MÉ­THA­NI­SA­TION

La Ruche - - LE FAIT DE LA SEMAINE -

Fer­men­ta­tion

Les agri­cul­teurs des quatre Gaec vien­dront dé­po­ser ré­gu­liè­re­ment leurs dé­chets dans les si­los de sto­ckage. Chaque jour, un des agri­cul­teurs vien­dra « nour­rir » le mé­tha­ni­seur en lui pré­pa­rant la ra­tion idéa­le­ment équi­li­brée entre vé­gé­taux et ef­fluents.

In­jec­tion

Le bio­gaz pro­duit par la fer­men­ta­tion est com­po­sé pour moi­tié de bio­mé­thane. Il doit être épu­ré pour éli­mi­ner les autres gaz (sul­fure d’ hy­dro­gène, CO2...), qui sont ré­in­jec­tés dans les cuves. Le bio­mé­thane, pur à 98 % et sans odeur, de­vra être odo­ri­sé avant d’être in­jec­té dans le ré­seau GrDF de gaz de ville des­ser­vant Brioude.

Cycle

Une fois la fer­men­ta­tion ache­vée, il reste au fond de la cuve un ré­si­du ap­pe­lé di­ges­tat. Riche en azote, phos­phore et po­tas­sium, cette sub­stance presque in­odore se­ra uti­li­sée par les agri­cul­teurs pour fer­ti­li­ser leurs terres. L’ob­jec­tif à terme étant de réus­sir à se pas­ser to­ta­le­ment d’in­trants chi­miques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.