L’ar­ti­san non­dé­cla­ré convo­qué au tri­bu­nal

La Ruche - - Faits Divers - POMME LABROUSSE

■ C’est la plainte d’une Bri­va­doise qui a tout dé­clen­ché. Cette dame avait été dé­mar­chée pour des tra­vaux de ré­no­va­tion, mais ses 3.000 € se sont en­vo­lés sans qu’elle ne voie le moindre écha­fau­dage ni le moindre pot de pein­ture. C’était en jan­vier 2018.

En étu­diant de plus près le compte en banque bé­né­fi­ciaire du chèque, les en­quê­teurs de la com­mu­nau­té de bri­gades de gen­dar­me­rie de Brioude ont dé­cou­ver t une di­zaine d’in­ter ven­tions ré­glées, mais sans être dé­cla­rées, qui se sont dé­rou­lées entre jan­vier 2017 et jan­vier 2018. Plus de dix mois d’en­quête ont per­mis aux gen­darmes bri­va­dois de re­cons­ti­tuer les pé­ré­gri­na­tions d’un ar ti­san peu scru­pu­leux, qui au­rait ain­si ef­fec­tué, au noir, pour 30.000 € de ré­no­va­tion en un an.

L’ar ti­san en ques­tion au­rait ain­si pro­po­sé ses ser vives dans toute la France : en Haute­Loire mais aus­si dans l’Avey­ron, l’Hé­rault, la Drôme, en Saône­et­Loire, dans les Yve­lines, les Bouches­duR­hône, l’Isère…

Iden­ti­fié par les gen­darmes bri­va­dois, l’ar­ti­san non dé­cla­ré a été in­ter­cep­té sa­me­di 24 no­vembre à Brioude et pla­cé en garde à vue.

L’homme a re­con­nu une par­tie des faits. Il com­pa­raî­tra de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel du Puy­enVe­lay le 12 mars pour tra­vail dis­si­mu­lé et abus de fai­blesse. Sa vic­time bri­va­doise avait, en­tre­temps, fait op­po­si­tion et a ré­cu­pé­ré son ar­gent.

Une di­zaine d’in­ter­ven­tions ré­glées, mais sans être dé­cla­rées

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.