Or­dures : le prix de la col­lecte fait dé­bat

La Ruche - - Langeadois - PIERRE HÉBRARD

Le conseil com­mu­nau­taire des Rives du Haut­Al­lier a vo­té, mar­di 27 no­vembre , une aug­men­ta­tion de la re­de­vance d’en­lè­ve­ment des or­dures mé­na­gères (Reom) sur les com­munes de l’an­cien Pays de Saugues, à comp­ter du 1er jan­vier 2019. Une dé­ci­sion mo­ti­vée par plu­sieurs rai­sons : une obli­ga­tion de ré­gu­la­ri­sa­tion d’amor­tis­se­ments non pris en compte entre 2002 et 2008, la perte du pro­duit des com­munes de SaintVé né rand et de SaintCh­ris­tophe­d’Al­lier ( sor­ties de la com’com au 1er jan­vier 2018), les in­ves­tis­se­ments de la cons­truc­tion d’un bâ­ti­ment et de la mise aux normes de la dé­chet­te­rie et le pas­sage ex­clu­sif du mode de col­lecte en point d’ap­port vo­lon­taire dans les pro­chaines an­nées.

Pour les ré­si­dences prin­ci­pales ou se­con­daires des ad­mi­nis­trés se trou­vant dans des ha­meaux avec col­lecte en point de re­grou­pe­ment, elle se­ra de 231 €. Pour ceux se trou­vant dans des lieux avec col­lecte en point d’ap­port vo­lon­taire, elle se­ra de 165 €.

Si la dé­li­bé­ra­tion a été adop­tée par le conseil, elle a néan­moins sus­ci­té un vif dé­bat entre un élu de l’an­cien Pays de Sau­gu es, Gilles Cous­ton, et le pré­sident de la com’com, Gé­rard Beaud.

«Ac­tuel­le­ment, la ma­jo­ri­té des com­mun es de l’ in­ter com­mun ali­té est à la taxe d’en­lè­ve­ment des or­dures mé­na­gères ( Teom), ex­plique Gilles Cous­ton. Et celles de l’an­cien Pays de Saugues sont en Reom. L’en­semble doit être har­mo­ni­sé en 2020. C’était l’oc­ca­sion de le faire en avance. Avec cette dé­li­bé­ra­tion, la Reom aug­mente de 25 à 30 % pour les ad­mi­nis­trés. Je suis in­ter­ve­nu car je pense qu’il au­rait mieux va­lu har­mo­ni­ser et pas­ser à la Teom. Une étude que j’ai réa­li­sée quand j’étais vice­pré­sident des rives du Haut­Al­lier dé­montre qu’en moyenne, 80 % des gens du ter­ri­toire au­raient payé moins en pas­sant à la Teom. Avec en contre­par­tie une aug­men­ta­tion si­gni­fi­ca­tive pour les gens ayant beau­coup de fon­cier bâ­ti. Là, pour une ré­si­dence prin­ci­pale, on passe pour tout le monde de 176 à 231 €. Même pour les gens ayant peu de fon­cier bâ­ti et de pe­tits re­ve­nus… Per­son­nel­le­ment, je ne suis pas sa­tis­fait de ce choix po­li­tique. »

Gé­rard Beaud, lui, dé­nonce une po­li­ti­sa­tion du dé­bat. « L’in­ter­ven­tion de M. Cous­ton était hors su­jet. Il ne s’agis­sait pas de choi­sir entre la Reom et la Teom, mais d’équi­li­brer le bud­get. On a re­gar­dé le mon­tant de re­cettes man­quant et on a fixé le taux de re­de­vance pour cou­vrir. Nous n’avons fait au­cun choix. On est res­té sur le choix ini­tial de l’an­cien Pays de Saugues en adap­tant, c’est tout. Pour ce qui est de l’har­mo­ni­sa­tion, une étude est en cours, qui ex­plore toutes les so­lu­tions pos­sibles sur tout le ter­ri­toire de la com’com en 2020, qu’il s’agisse de la taxe ou la re­de­vance, des dé­chet­te­ries, du pas­sage ou non en tout point d’ ap­port vo­lon­taire… On choi­sir a d’ ici 2020. Mais en at­ten­dant, il y a un tra­vail ap­pro­fon­di à me­ner, dont l’étude a la charge. »

En­vi­ron 25 à 30 % d’aug­men­ta­tion sur l’an­cien pays de Saugues

L’ave­nir du trai­te­ment des dé­chets mé­na­gers sur la com’com est à l’étude.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.