Mise au point

La Tribune de Lyon - - COURRIER DES LECTEURS -

Bon­jour, Je me per­mets de ve­nir vers vous concer­nant un ar­ticle pu­blié dans Tri­bune de Lyon n° 667 et in­ti­tu­lé Au Si­lex, l’EM Lyon teste son fu­tur cam­pus de Ger­land. Je te­nais juste à vous faire part de ma sur­prise concer­nant un nombre d’er­reurs im­por­tant conte­nu dans ce très court ar­ticle. Outre les fonc­tions des deux per­sonnes men­tion­nées ( Ba­har De­mir, qui n’est pas res­pon­sable du site et moi- même, qui ne suis pas di­rec­teur aca­dé­mique), il est com­plè­te­ment er­ro­né de dire que le prin­ci­pal par­te­naire fi­nan­cier d’EM Lyon est la ré­gion Au­vergne Rhône- Alpes. Nous ne re­ce­vons évi­dem­ment au­cun cen­time de la Ré­gion, notre ac­tion­naire est la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Lyon Mé­tro­pole - Saint- Étienne - Roanne, et nous sommes com­plè­te­ment af­fran­chis de tout fi­nan­ce­ment autre que ce­lui que nous al­lons cher­cher nous- mêmes. Rien de grave bien sûr, même si ces ques­tions de fi­nan­ce­ment sont tou­jours des su­jets sen­sibles. Je suis juste sur­pris que des af f ir­ma­tions de ce type soient faites sans la moindre vé­ri­fi­ca­tion mi­ni­male, dans un ar­ticle au de­meu­rant sym­pa­thique mais mal­heu­reu­se­ment as­sez ap­proxi­ma­tif dans ses for­mu­la­tions ( nous ne re­ce­vons pas 10 en­tre­pre­neurs par se­maine et n’avons rien contre des par­te­naires pa­ri­siens !). Mer­ci de votre at­ten­tion, très cor­dia­le­ment, Thier­ry PICQ, Di­rec­teur EM de­ve­lo­pe­ment

La ré­ponse d’Élise CAPOGNA.

Mon­sieur Picq, Tout d’abord, je vous re­mer­cie de nous lire at­ten­ti­ve­ment. J’as­sume l’en­tière res­pon­sa­bi­li­té des er­reurs que vous avez men­tion­nées. Concer­nant vos fonc­tions, je me suis sans doute lais­sée avoir par votre compte Twit­ter qui vous pré­sente comme « Pro­fes­seur de ma­na­ge­ment,

di­rec­teur aca­dé­mique EM Lyon » . Quant à Mme De­mir, j’ad­mets l’avoir faite « res

pon­sable de site » à tort, pen­sant que ce­la était plus par­lant que « Ex­pe­rience Ma­na

ger » . Je note vos pré­ci­sions concer­nant le par­te­na­riat avec la ré­gion Au­vergne Rhône- Alpes et rap­pelle aux lec­teurs que vous êtes au­to­fi­nan­cés. Ce­pen­dant, je n’af­firme nulle part que vous nour­ris­sez de l’an­ti­pa­thie pour nos amis pa­ri­siens. Lors de notre vi­site, nous avons évo­qué votre ap­pé­tence pour les par­te­naires lo­caux, men­tion­nés dans l’ar­ticle : la phrase a été pro­non­cée dans ce contexte spé­ci­fique. Avec mes sa­lu­ta­tions les meilleures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.