Trois com­munes de la Ré­gion exa­mi­nées par la Cour des comptes

La Tribune de Lyon - - SOMMAIRE -

La se­maine der­nière, la Cour des comptes a sso­ciée à la Chambre ré­gio­nale d’Au­vergne Rhône- Alpes pu­bliait son rap­port pu­blic an­nuel sur l’état des fi­nances lo­cales. Cette an­née, les ma­gis­trats ont pro­cé­dé à l’exa­men ap­pro­fon­di de neuf com­munes de la Ré­gion afin d’éva­luer « l’exer­cice de leurs com­pé­tences sco­laire et pé­ri­sco­laire » . Trois com­munes du Rhône — SaintP­riest, Thi­zy- les- Bourgs et Fey­zin — illus­trent les dif­fi­cul­tés aux­quelles peuvent être confron­tées les pe­tites et moyennes com­munes lors­qu’il s’agit d’ap­pli­quer les pol it iques de l’Édu­cat ion na­tio­nale. Dans leur rap­port, les ma­gis­trats re­viennent à plu­sieurs re­prises sur le coût de la ré­forme des rythmes sco­laires de 2014, re­je­tée par une ma­jo­ri­té d’éta­blis­se­ments en France. So­lu­tions per­son­na­li­sées. Cette ré­forme ex­plique en par­tie l’aug­men­ta­tion glo­bale des dé­penses dans le do­maine de l’édu­ca­tion. Mais pas seule­ment : l’or­ga­ni­sa­tion des ac­ti­vi­tés pé­ri­sco­laires, le mer­cre­di ma­tin no­tam­ment, est aus­si du res­sort des com­munes. À Thi­zy- les- Bourgs ( 434 élèves

en 2016), ce sont des en­sei­gnants qui s’en chargent. Af­fec­tée par une hausse du nombre d’élèves sur son ter­ri­toire, Saint- Priest ( 6 201 élèves en 2016) « consacre un quart de ses dé­penses de fonc­tion­ne­ment à ses dix- sept groupes sco­laires » mais « maî­trise ses coûts de fonc­tion­ne­ment » . Afin de pou­voir ac­cueillir les en­fants de moins de trois ans comme le pré­co­nise le mi­nis­tère, la Ville s’est as­so­ciée à la CAF pour créer de nou­velles places dans les jar­dins d’en­fants. En re­vanche, la Cour met en garde Thi­zy- lesBourgs qui a conser­vé toutes les écoles de cha­cun des an­ciens vil­lages qui forment la col­lec­ti­vi­té, un choix ju­gé trop coû­teux.

Lé­ga­li­té dis­cu­table. Autre risque ty­pique au­quel sont confron­tées les com­munes de l’Aca­dé­mie : la lé­ga­li­té des conven­tions si­gnées avec les pres­ta­taires char­gés des ac­ti­vi­tés pé­ri­sco­laires. So­bre­ment, la Chambre ré­gio­nale des comptes avert it la com­mune de Fey­zin des « risques ju­ri

diques » po­sés par cer taines conven­tions si­gnées par la mai­rie, tout en sa­luant un ef­fort d’an­ti­ci­pa­tion des coûts de la ré­forme des rythmes sco­laires. C’est cer­tain, ces épais rap­ports n’ont rien du livre de che­vet. Mais ils par­ti­cipent à une culture de la trans­pa­rence en­cou­ra­gée par les ma­gis­trats qui se veulent op­ti­mistes. « Je crois que les ha­bi­tudes vont chan­ger pour le mieux » , glisse l’un d’eux en fin de séance. ÉLISE CA­PO­GNA

Ma­rie- Ch­ris­tine Do­khé­lar, pré­si­dente de la Chambre ré­gio­nale des comptes, a par­ti­ci­pé à l’étude ap­pro­fon­die de plu­sieurs com­munes de l’Aca­dé­mie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.