Louis Scla­vis fait le mur

La Tribune de Lyon - - CONCERTS SORTIES -

Il est consi­dé­ré comme l’un des plus grands cla­ri­net­tistes de jazz ac­tuel,

et il est lyon­nais. Qua­rante ans après ses dé­buts au Hot club de Lyon avec le Work­shop de Lyon, le Mar­ve­lous Band ou la Mar­mite in­fer­nale, le maître de l’im­pro Louis Scla­vis re­vient à Lyon avec son quar­tet. Sur la scène de l’am­phi, il pour­suit son tra­vail en ré­so­nance avec le pion­nier du street art fran­çais, Er­nest Pi­gnonEr­nest. Dé­pas­sant sou­vent les fron­tières du jazz pour nouer de nom­breuses col­la­bo­ra­tions avec le ci­né­ma, la danse ou le théâtre, Louis Scla­vis avait dé­jà me­né un pre­mier tra­vail, in­ti­tu­lé Na­po­li’s Wall, au­tour des oeuvres que l’ar­tiste col­lait à Naples. Cette an­née, il s’est ins­pi­ré de huit nou­veaux col­lages pour créer huit nou­veaux mor­ceaux. Un voyage mu­si­cal qui nous mè­ne­ra sur les pas de Rim­baud à Char­le­ville- Mé­zières, de Ge­net à Brest ou de Pa­so­li­ni à Rome. C. S. Louis Scla­vis Quar­tet, mer­cre­di 10 oc­tobre, à 20 h à l’Opé­ra, Lyon 1er. De 22 à 28 €. ope­ra- lyon. com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.