Le col­lège Si­mone- La­grange se bat pour ses pe­tites classes

La Tribune de Lyon - - SOM­MAIRE - ÉLISE CA­PO­GNA

Édu­ca­tion. Le col­lège Si­mone- La­grange se bat pour ses pe­tites classes

Fiè­re­ment inau­gu­ré en sep­tembre der­nier, le col­lège Si­mone- La­grange de Vil

leur­banne dev rait voi r ses ef­fec­tifs aug­men­ter dras­ti­que­ment d’ici 2022, pas­sant de 282 à 600 élèves. Un bon signe, puisque cet éta­blis­se­ment re­struc­tu­ré pour cinq mil­lions d’eu­ros doit re­con­qué­rir les pa­rents qui ont dé­lais­sé l’an­cien col­lège Jean- Vi lar, déser té et fi­na­le­ment fer­mé en 2009. L’opé­ra­tion sé­duc­tion semble donc réus­sie pour ce nou­vel éta­blis­se­ment si­tué entre Saint- Jean à Villeur­banne et le Mas du Tau­reau à Vaulx- en- Ve­lin qui ou­vri­ra une classe de troi­sième l’an­née pro­chaine. Mais les en­sei­gnants ne se ré­jouissent pas de la hausse sou­daine et im­pré­vue des ef­fec­tifs, qui me­na­ce­rait la pé­da­go­gie mise en place de­puis 2017. « L’Édu­ca­tion na­tio­nale comme la Mé­tro­pole ont sa­lué notre ma­nière de tra­vailler. Mais ce­la est pos­sible parce que nous avons des classes de 15 élèves seu­le­ment » , té­moigne Aline Gui­tard, en­sei­gnante et fi­gure du PCF à Lyon. Afin de sau­ve­gar­der cette or­ga­ni­sat ion, la col lect ivi­té pro­pose d’ins­tal ler un bât iment mo­du­laire dans la cour pour ac­cueil lir da­van­tage d’élèves tout en conser­vant des classes à ef­fec­tifs ré­duits. Une so­lu­tion in­sa­tis­fai­sante pour les en­sei­gnants, sou­te­nus par les pa­rents d’élèves.

Cal­mer le jeu. « Nous vou­lons ac­cueillir nos élèves dans les meilleures condi­tions. Or, le rec­to­rat et la Mé­tro­pole nous ré­pondent que les ac­cueillir, c’est dé­jà suf­fi­sant ! » Au cours d’une nou­velle réunion avec la com­mu­nau­té édu­ca­tive mer­cre­di der­nier, le conseiller mé­tro­po­li­tain de la ma­jo­ri­té, Éric Des­bos, a sou­li­gné la hausse bru­tale de la dé­mo­gra­phie sur le ter­ri­toire du Grand Lyon, de l’ordre de 6 000 col­lé­giens en plus sur le man­dat. « Nous pou­vons ad­mettre une pe­tite er­reur dans la pré­vi­sion des ef­fec­tifs. Tou­te­fois, le col­lège n’ac­cueille­ra pas 600 élèves avant 2022 et la ré­no­va­tion du deuxième étage, as­sure- t- il. Les salles ont une ca­pa­ci­té de 25 élèves et les pro­fes­seurs ont des classes de 15. Il

y a donc une marge. » Pour cal­mer le jeu, la Mé­tro­pole a dé­ci­dé d’ins­tau­rer une zone li­mi­tée à 30 km ² au­tour du col­lège dès 2019 afin d’as­su­rer la sé­cu­ri­té des élèves, ré­pon­dant ain­si à l’in­quié­tude des pa­rents d’élèves. Pour mieux faire pas­ser la fin des classes à 15 ? En tout cas, Éric Des­bos est for­mel : « Au­cun col­lège de Vaulx- en- Ve­lin n’ac­cueille plus de 700 élèves. Nous n’avons pas à rou­gir de notre ac­tion en fa­veur des Vau­dais. »

Une fois le deuxième étage ré­no­vé en 2022, le col­lège Si­mone- La­grange de­vrait ac­cueillir 600 élèves, contre 280 au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.