Au­to- re­verse

La Tribune de Lyon - - CINÉMA - L. H.

Ja­mais un titre n’au­ra aus­si bien por­té son nom. Car plus qu’une nou­velle gé­né­ra­tion de per­son­nages, c’est bien une ma­nière in­édite d’adap­ter un co­mics que po­pu­la­rise cette oeuvre dé­jan­tée et in­ven­tive. Ce nou­vel opus est une dé­cla­ra­tion d’amour tout au­tant aux BD qu’à l’Homme- Arai­gnée, ren­dant hom­mage avec hu­mour et ten­dresse aux nom­breux films le pré­cé­dant. Sans en ré­vé­ler trop sur l’in­trigue, pleine de sur­prises : Miles Mo­rales est un jeune pas­sion­né de graf­fi­tis et de hip- hop, ce qui dé­plaît for­te­ment à son père po­li­cier. Alors qu’il réa­lise une fresque, ce­lui- ci est pi­qué par une arai­gnée. Ra­pi­de­ment, il dé­ve­loppe des pou­voirs et se re­trouve à de­voir sau­ver le monde, ou plus pré­ci­sé­ment plu­sieurs uni­vers…

Mais où est Ti­ger ? Quid de l’ico­nique Pe­ter Par­ker ? Ce­lui- ci n’est pas bien loin, le film plon­geant le spec­ta­teur dans un rol­ler coas­ter chro­ma­tique où tout est pos­sible, où des uni­vers et des réa­li­tés s’en­tre­mêlent pour as­su­rer un spec­tacle ab­so­lu. Mul­ti­pliant les re­gistres et les to­na­li­tés, les hom­mages ap­puyés et les ré­fé­rences, Spi­der- Man : New Ge­ne­ra­tion s’af­fran­chit de toutes les règles éta­blies de l’ani­ma­tion pour dé­ve­lop­per sa propre gram­maire es­thé­tique. Si les pre­mières mi­nutes peuvent pa­raître dé­rou­tantes, cette over­dose ka­léi­do­sco­pique s’af­firme comme un bouillon­ne­ment sty­lis­tique im­pres­sion­nant, pou­vant sé­duire les afi­cio­na­dos comme les no­vices. Un pe­tit bi­jou pop psy­ché­dé­lique, et la deuxième très bonne nou­velle de l’ani­ma­tion en 2018 après Les In­des­truc­tibles 2 cet été. Vous sau­rez quoi al­ler voir en fa­mille ( ou entre potes) pour les va­cances.

Spi­der- Man New Ge­ne­ra­tion. Des­sin ani­mé amé­ri­cain de Pe­ter Ram­sey, Bob Per­si­chet­ti, Rod­ney Roth­man…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.