TI­RAILLE­MENTS À DROITE DANS LA CONQUÊTE DE BRON

La Tribune de Lyon - - SOMMAIRE - DA­VID GOSSART

De­puis fin no­vembre, Jé­ré­mie Bréaud ne se cache plus : il veut faire bas­cu­ler Bron à droite.

Le chef de ca­bi­net du maire de SaintP­riest et élu du 6e ar­ron­dis­se­ment de Lyon n’a pas of­fi­cia­li­sé sa­can­di­da­ture comme tête de liste en 2020. Mais ils sont bien peu à en dou­ter. Un mi­cro- par­ti, Ini­tia­tives Bron Mé­tro­pole, a com­men­cé à ré­col­ter les dons et le jeune élu a re­çu le sou­tien de cinq des sept membres du groupe d’opposition mu­ni­ci­pal Un ave­nir pour Bron. Manquent Ni­co­las Cris­tin et Yann Com­pan. Ce der­nier, long­temps lea­der de la droite lo­cale, s’est de­puis re­ti­ré de LR au pro­fit d’Agir, le par­ti de centre droit de Franck Ries­ter, mi­nistre de la Culture. À nos confrères du

Pro­grès, Com­pan a ex­pli­qué re­fu­ser de « si­gner un chèque en blanc à quel­qu’un qui ne sait pas en­core s’il se­ra can­di­dat et n’a pas pré­sen­té de pro­gramme » . Bréaud a ré­pon­du via un com­mu­ni­qué, qui ne cite ja­mais Com­pan mais ap­pelle ceux qui au­raient éven­tuel­le­ment chan­gé de camp « à l’as­su­mer » . Cla­ri­fier la si­tua­tion. Sur Sa­la­de­lyon­na i se. com, le Lyon­no- San­priot- Bron­dillant a ex­pli­qué sa po­si­tion. « Yann sait très bien qu’à 18 mois de l’échéance, per­sonne ne va sor­tir un pro­gramme » , de­man­dant à son tour à Com­pan de cla­ri­fier sa si­tua­tion. « Moi au moins je sais où je me si­tue. Est- ce que lui sait où il en est ? » Au­tre­ment dit, s’il de­vait re­joindre En Marche, qu’il le dise… « Je ne mets au­cun ul­ti­ma­tum, mais je ne ra­len­ti­rai pas » , ajoute Bréaud, qui compte an­non­cer, en jan­vier, de nou­veaux ral­lie­ments au sein du con­seil mu­ni­ci­pal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.