L’épi­neux dos­sier de l’ex- col­lège Mau­rice- Scève

6 rue Louis- The­ve­net, Lyon 4e

La Tribune de Lyon - - Dossier -

Voi­là un an que l’ex- col­lège

Mau­rice- Scève cris­tal­lise ten­sions et es­poirs. Dans cet an­cien éta­blis­se­ment sco­laire désaf­fec­té de­puis 2013, en­vi­ron 250 mi­grants vivent dans des condi­tions pré­caires. Ou­vert à la base pour une qua­ran­taine de mi­neurs iso­lés ins­tal lés dans les Pentes, le squat a par la suite ac­cueilli des per­sonnes aux pro­fils di­vers ( adultes, de­man­deurs d’asile, femmes avec en­fant, etc.). Pro­blème ? Le site doit pro­chai­ne­ment être ven­du à Vin­ci Im­mo­bi­lier. Es­pé­ré pour 2022, le pro­gramme pré­voit l’ins tal­la tion de la Mai­son de l’en fance et de la jeu­nesse, un jar­din bel­vé­dère et sur­tout 93 ap­par te ments dont 28 loge ments so­ciaux et d’autres à « prix abor dables » . La Mé­tro pole de Lyon, pro­prié­taire des lieux, a of­fi ciel le ment as­si gné les ré­si dents en jus­tice pour une ex­pul sion, tout en cher­chant des so­lu­tions d’hé­ber­ge­ments pour ceux re­le­vant de sa com­pé­tence ( mi­neurs, etc.).

« Double lan­gage » .

Mais sur place, le col­lec tif de sou­tien com­po­sé d’as­so­cia­tions et d’ha­bi­tants grogne. Se­lon eux, la Mé­tro­pole se pré­ci pite et uti­lise « un double lan­gage » en ai­dant les mi­grants via l’in ter ven tion d’as so cia tions et l’amé na ge ment du site tout en les pour sui vant en jus­tice. « Faux » , ré­pond un proche col­la­bo­ra­teur de Da­vid Ki­mel­feld, pré­sident de la Mé­tro­pole et maire du 4e ar­ron­dis­se­ment. « De­puis le dé­but, on ex­plique qu’il va fal­loir quit ter les lieux car un pro­gramme im­mo bi lier se pré­pare. Il faut ar­rê ter de ca­ri ca tu rer : on n’ex pulse pas des mi­grants pour construire des ap­par te ments pour les riches. Le quar tier a be­soin de ces loge ments ! » . Le conflit doit dé­sor­mais se ré­gler en jus­tice. Lors de la der­nière au­dience, en juillet der­nier, l’avo­cate des mi­grants Me Ma­rie- Noëlle Fré­ry a re­quis 18 mois de dé­lai avant l’ex­pul­sion pour re­lo­ger les ré­si­dents. Le tri­bu­nal doit rendre sa dé­ci­sion le 24 sep­tembre. Pour cou­ron­ner le tout, le can­di­dat aux éléc­tions mé­tro­po­li­taines de 2020 Fran­çois- Noël Buf­fet vient de dé­po­ser un re­cours gra­cieux contre la dé­ci­sion de vente de la Mé­tro­pole, s’in­ter­ro­geant sur la dé­li­bé­ra­tion et le prix de vente ( 12,2 mil­lions d’eu­ros). Quoi qu’il en soit, la vente ne de­vrait pas être si­gnée tant que le col­lège se­ra oc­cu­pé.

© RO­MAIN DESGRAND

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.