Va­leo em­bauche et mul­ti­plie les usines… en Chine

La Tribune Hebdomadaire - - TERRITOIRE­S - Alain-ga­briel Ver­de­voye, à Pékin

Si les construc­teurs au­to­mo­biles tri­co­lores tra­versent une mau­vaise passe, les équi­pe­men­tiers fran­çais se portent bien. Ti­rés par leurs clients, no­tam­ment al­le­mands, mais aus­si par les pays émer­gents, ils af­fichent une belle san­té qui leur per­met d’in­ves­tir là où il faut. Tout comme Fau­re­cia, Va­leo est ain­si en pleine of­fen­sive en Chine. « Nous al­lons ac­croître de 50 % nos ef­fec­tifs, à 15 000 per­sonnes d’ici à 2015. Dans le même temps, nous al­lons dou­bler le chiffre d’af­faires, à 1,5 mil­liard d’eu­ros, puis le dou­bler à nou­veau, à 3 mil­liards à l’ho­ri­zon 2020 » , af­firme le pré­sident de Va­leo Chine, Ch­ris­tian Mar­sais. Présent dans le pays de­puis 1994, le fa­bri­cant de com­po­sants dis­pose sur place de 21 usines, sur 124 dans le monde. « Une vingt-deuxième se­ra inau­gu­rée dans dix jours. » Il y en avait quinze seule­ment il y a deux ans. Va­leo dis­pose aus­si de « trois centres de re­cherche et neuf de dé­ve­lop­pe­ment » . Va­leo ne compte pas s’ar­rê­ter là. Il « in­ves­ti­ra plu­sieurs cen­taines de mil­lions d’eu­ros en Chine dans les cinq ans ». L’ex-em­pire du Mi­lieu re­pré­sente 8 % du CA mon­dial de Va­leo, contre 6 % en 2008. Il de­vrait pe­ser « 11 % du vo­lume d’af­faires du groupe d’ici au mi­lieu de la dé­cen­nie » . Le spé­cia­liste de la ther­mique mo­teur et ha­bi­tacle, des dé­mar­reur­sal­ter­na­teurs, de l’éclai­rage et des aides à la conduite a pour pre­mier client lo­cal… le groupe Volks­wa­gen, de­vant Nis­san et GM. Il réa­lise en outre « 20 % de ses ventes au­jourd’hui avec les marques au­to­mo­biles pu­re­ment chi­noises. Et cette pro­por­tion va mon­ter » . Il livre Che­ry, Gee­ly ou Great Wall, qui ont be­soin d’amé­lio­rer la qua­li­té et la tech­ni­ci­té de leurs vé­hi­cules. Il a même noué des par­te­na­riats stra­té­giques avec BAIC sur les vé­hi­cules élec­triques. Mieux, Va­leo aide les marques chi­noises dans leurs ef­forts d’ex­por­ta­tion et d’im­plan­ta­tion in­dus­trielle hors de Chine. « Nous ac­com­pa­gne­rons l’im­plan­ta­tion de l’usine de Che­ry au Bré­sil » , si­gnale le di­ri­geant. Va­leo jouit de son im­plan­ta­tion pré­coce mais aus­si de sa ré­pu­ta­tion au­près des grands construc­teurs. « Nous fai­sons en Chine des phares pour Volks­ wa­gen, des feux ar­rière pour Au­di, mais éga­le­ment des sys­tèmes d’air condi­tion­né, de par­cage au­to­ma­tique, des al­ter­na­teurs, dé­mar­reurs pour l’en­semble du groupe » , pré­cise Ch­ris­tian Mar­sais. Le mar­ché chi­nois est « de­man­deur de tech­no­lo­gies avan­cées. Nous ven­dons ain­si des sys­tèmes d’ac­cès mains libres à Che­ry » . Les équi­pe­men­tiers étran­gers ont pour eux une avance tech­no­lo­gique cer­taine sur les sous-trai­tants lo­caux. La Chine ? « Un mar­ché où nous af­fi­chons une bonne profitabil­ité. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.